Histoire sans paroles

Je viens de m’écouter le tout nouvel album de Joe Satriani, Black Swans and Wormhole Wizards.

Et y a pas à dire, qu’est ce qu’il est doué !

Évidemment, c’est purement instrumental. Mais alors qu’en général je sature assez vite avec ce genre de musique, là, il y a quelque chose en plus.
Le genre de petit plus qui en fait l’un des meilleurs albums de l’année 2010.

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Histoire sans paroles

  1. Miod dit :

    J’ai coutume de dire que Satriani, c’est quelqu’un qui, avec une guitare dans les mains, peut en sortir le son de n’importe quel instrument… sauf la guitare. C’est peut-être pour cela que beaucoup de gens n’apprécient pas sa musique…

  2. Vaken dit :

    Je me passe Premonition en boucle, en tout cas ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *