Triste sire

Après Didier Guiserix l’année dernière, c’est au tour d’une autre figure majeure de feu Casus Belli, à savoir Tristan Lhomme, de déballer publiquement sa vie dans une longue interview désormais en ligne sur la Scénariothèque.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Triste sire

  1. Regis dit :

    Merci au relecteur, un certain Frédéric V. d’avoir relu cet intéressant document ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *