Édenté

Qu’un disque acheté d’occase ait un boîtier abîmé à l’intérieur, avec des dents cassées, je peux le comprendre : il a été manipulé, plus ou moins souvent, plus ou moins délicatement, et ces machins, c’est hélas bien fragile (ceci dit, pour ma part je n’ai pas souvenir d’en avoir cassé…).
Ce que je ne comprends pas, par contre, c’est comment un disque acheté neuf, avec un boîtier d’apparence extérieure nickel, peut avoir des dents cassées à l’intérieur.
Or c’est une situation à laquelle je suis de plus en plus fréquemment confronté (deux cas dans l’arrivage d’aujourd’hui !). Et qui, à chaque fois, m’agace d’autant plus prodigieusement qu’il n’est pas exactement donné de soutenir l’industrie du disque, surtout à notre époque où en cherchant bien, on peut se procurer facilement de plus en plus de choses à l’œil sur internet.

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Édenté

  1. Alias dit :

    On peut aussi se les procurer légalement sur Internet, sans avoir avoir à payer pour l’objet lui-même. Ça prend moins de place sur les étagères et tant pis pour le fétichisme!

    • Imaginos dit :

      Certes, mais quitte à payer, j’aime autant avoir une jolie jaquette illustrée en plus.
      Et pouvoir écouter ma zique quand je veux, même si je suis en train de démonter mon ordinateur…
      (reste l’argument de la place pour lequel, effectivement, je n’ai pas trouvé de solution)

Répondre à Alias Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *