En dessous, mais au dessus du lot

Le deuxième album de Wildpath, Non omnis moriar, m’avait quelque peu laissé sur ma faim. Mais leur nouveau disque, Underneath, par contre, est vraiment bon !Sans aucun doute l’une des meilleures sorties de 2011, même s’il ne sera sans doute pas en course pour le titre d’album de l’année.

Une curiosité : comme l’avaient fait par exemple Nightwish avant eux (pour Dark Passion Play), c’est un double album dont le second disque est l’instrumental du premier. L’intérêt de la version sans chant m’échappe quelque peu… (pour l’album de Nightwish, je pouvais trouver une vague explication dans le fait que c’était leur premier album sans Tarja Turunen, montrer aux fans que la musique restait la même malgré la voix, leur permettre d’écouter la musique sans une autre voix que celle de leur idole, ce genre de choses ; mais là… ?)

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *