Common sense… isn’t

Rêvé de JdR la nuit dernière.
C’était une partie de MEGA, avec à la fois le noyau dur de ma tablée et deux des joueurs de ma toute première tablée (dont un qui cumule les deux catégories, et l’autre pour lequel notre dernière partie commune remonte à 1986 ou 1987, même si on est toujours en contact). Les persos étaient sur une grande étendue de terre sèche et rocailleuse, de couleur orange bien vif, avec ça et là une touffe d’herbe, et un peu de relief. Ils gravissaient une pente douce, et il me semble qu’il commençait à faire sombre. Je voyais la scène comme si j’avais été spectateur des actions des persos, pas en tant que MJ, même si les discussions étaient celles qui se tenaient autour de la table.
Tout à coup, après un jet de perception réussi, l’un des persos remarque qu’un point lumineux rouge est apparu sur le torse de son camarade (l’extrémité du rayon d’une visée laser), et le lui signale.
À ce stade là des évènements, je m’attendais à ce que les persos se jettent au sol et tentent de profiter des quelques inégalités de terrain afin de s’abriter de tirs imminents de la part de leurs ennemis. Le point rouge devait être le détail qui évite de faire tuer un PJ par un tireur embusqué sans qu’il ne puisse rien y faire… Mais j’avais beau décrire les circonstances et répéter les explications, le joueur ne semblait pas comprendre le risque qu’il faisait courir à son perso en restant comme ça debout à découvert. J’en étais à un point où je ne voyais pas comment lui éviter une mort certaine, quand je me suis réveillé.
J’espère que ce joueur, pourtant expérimenté, ne me ferait pas ce genre de choses dans une vraie partie. Car le scénar risquerait alors fort de tourner court : pas question de faire rater le tireur dans de telles circonstances, et avec une telle arme, même si le perso survivait par miracle, il aurait besoin d’être immédiatement placé en soins intensifs, ce qui serait difficile à faire vue les circonstances et ne lui permettrait de toutes façons pas de continuer la partie.
Mais je me serais cru dans ce vieil épisode des Crapougnats qui illustrait l’article Comment sortir les PJ des situations impossibles dans Casus Belli n° 89 :
« Eh ? !.. C’était juste pour voir si tu trouvais un truc pour nous tirer de là… C’était pour rire… »
Finalement, en fait de rêve, ça avait beau traiter de JdR, c’était plutôt un cauchemar !

Ce contenu a été publié dans Rêves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Common sense… isn’t

  1. Régis dit :

    Je ne me vois pas comme un coupeur de cheveu en 4, mais…
    – un tireur d’élite n’aurait-il pas plutôt visé la tête? Le torse a des chances d’être protégé par un gilet pare-balles…
    – un tireur d’élite laisserait-il son pointeur affiché plus d’une seconde avant de faire feu? En fait, la bonne réaction doit venir du perso qui remarque le point lumineux rouge sur le torse de son camarade, et doit être « je me jette sur lui pour le flanquer à terre » plutôt que « je lui dis ‘eh tu as un point rouge sur la poitrine’  » (2 secondes pour élaborer la phrase, 2 sec pour l’émettre, 1 sec pour que l’autre comprenne).

    Dans cette circonstance, à la place du joueur du perso visé, j’interprèterai ce point rouge persistant comme une tentative d’intimidation, voir de communication (quelqu’un aurait pu me tuer et ne l’a pas fait), et je pourrais répondre « mon perso lâche son arme et lève les bras en l’air » :)

    Donc je trouve qu’il y a possibilité d’interpréter différemment la situation … :)

    • Imaginos dit :

      Tu en demandes peut-être beaucoup à un rêve… ;-)
      Sans compter qu’il y a tout un environnement, tout un ensemble de circonstances, que je n’ai pas retranscrit, en particulier pasque retranscrire un rêve est toujours un exercice difficile…
      Bref, dans ce contexte là, ne pas chercher à s’abriter immédiatement, c’était du suicide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *