C’est dur de garder sa place au soleil

Je viens d’écouter Sweetheart of the Sun, le nouvel album des Bangles (sans Michael Steele, et qui ne sont donc plus un groupe 100 % féminin, même si les seules qu’on voit sur la jaquette sont Susanna Hoffs et les sœurs Peterson).Vous pouvez vous en dispenser. Elles ne sont plus que l’ombre de ce qu’elles ont été (et je pense que le départ de Steele n’y est pas pour rien).

Ah, il est loin le temps des années ’80 et de morceaux comme celui-ci :

Et j’aurais pas dû exhumer cette vidéo : maintenant j’ai envie de ressortir leurs vieux albums…

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *