Kro en résumé : La Grande Rivière du ciel

La Grande Rivière du ciel
Le Centre galactique III
Gregory Benford
Le Livre de Poche SF n° 7171
ISBN : 978-2-253-07171-6
copyright Éditions Robert Laffont 1989
V.O. : Great Sky River, copyright Abbenford Associates 1982 (selon le bouquin ; en réalité, il date de 1987)
475 pages

Roman de SF, troisième tome du cycle du Centre galactique (sans continuité directe avec les deux précédents)On suit ici les pérégrinations d’un groupe d’humains au système nerveux fortement cybernétisé sur une planète où des machines (les mécas) leur livrent une lutte sans merci après avoir détruit leurs villes, et où finalement ils vivent une existence de commensaux nomades, en perpétuelle errance pour trouver leur subsistance aux dépens des mécas, tout en échappant à l’éradication par ces derniers, qui ont développé les apparences de ce qu’on appellerait une société.
C’est pas mal, et ça peut effectivement donner quelques bonnes idées pour mettre en scène des contextes de JdR dans lesquels les machines ont pris le pouvoir et traquent les humains survivants (GURPS Reign of Steel, pour commencer).

(merci à Marcilly « c’est où » le Chatel pour la recommandation de lecture)

Ce contenu a été publié dans Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Kro en résumé : La Grande Rivière du ciel

  1. Régis dit :

    ça y est cela me revient; je l’ai lu chez Ailleurs et Demain. :)
    Effectivement il est très bien; très dur (les humains s’en prennent plein la gueule), plein d’idées (les esprits des morts sont « téléchargés » et on peut discuter avec eux – eh mais c’est de la nécromancie en fait!) :) mais les ET ne sont ni mauvais ni inintéressants pour autant…

  2. Teenage dit :

    Là, je suis un peu déçu que la kro soit aussi courte alors que le bouquin mérite (à mon avis) bien mieux que le reste de la série (avant et après).

    On y retrouve un bon nombre des thèmes qui ont forgé le cyberpunk/post-cyberpunk/trans-humanisme des années 80 à nos jours : Gibson, Terminator, Aliens, Matrix, TranshumanSpace, Eclipse Phase, …

    • Imaginos dit :

      Ben, c’était un peu délicat de s’étaler sans dévoiler des éléments de l’intrigue et gâcher la lecture des éventuels intéressés.
      Je confirme néanmoins que c’est nettement meilleur que les deux premiers tomes. Et en avance sur son temps, technologiquement (cyberneurologiquement, en particulier) parlant.

  3. Mrcilly "c'est où" le Chatel dit :

    Au fait t’es sûr pour la sortie VO en 82 ?
    Je ne trouve que du 87 sur ‘ternet…

    • Imaginos dit :

      J’ai recopié ce qu’il y avait dans le bouquin…
      Mais vu que le tome précédent date de 1984, si on part du principe qu’il les a écrits dans l’ordre, alors effectivement cette date de 1982 est des plus douteuses.
      Du coup, si ce n’est que 1987, ça en amoindrit le côté novateur du bouquin, qui est dans ce cas postérieur à Neuromancien (1984), Câblé (1986) et d’autres parmi les premiers cyberpunk.

  4. Marcilly "c'est où" le Chatel dit :

    Wikipedia ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *