Indifférent, le mot est un peu fort…

… mais il y a quand même un peu de ça au sujet du nouvel album d’Epica, Requiem for the Indifferent.Pasque j’ai beau me le repasser en me disant que quelque chose qui m’aurait échappé jusqu’à présent va finir par me sauter aux oreilles, je n’arrive vraiment pas à m’enthousiasmer à son sujet : je le trouve correct certes, mais banal, et loin d’être à la hauteur de leurs trois premiers albums (un peu le même ressenti que pour le précédent, donc, mais peut-être légèrement pire).

Extrait (qui est largement supérieur à la moyenne du disque ; et Tonton Alias ne pourra pas mettre ça sur le compte du vidéoclip cette fois-ci, comme il l’avait sous-entendu hier au sujet du dernier Lyriel !) :

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Indifférent, le mot est un peu fort…

  1. Alias dit :

    Il faudra que j’écoute ça à tête reposée (i.e pas en regardant Primeval). De toute façon, je vais les voir en concert le mois prochain (jour pour jour, d’ailleurs).

    • Imaginos dit :

      Je ne sais pas comment tu peux arriver à écouter correctement de la musique en regardant la télé…
      (note que je l’ai fait une fois, au temps où j’avais la télé, il y a une bonne vingtaine d’années : couper le son d’un match de rugby, la nullité des commentateurs d’Antenne 2 m’agaçant prodigieusement, et mettre du Wagner à la place…) ;-)

  2. Ping : Actualité musicale | imaginos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *