Kro en résumé : Campaign Guide

Supplement 9 :
Campaign Guide
A Referee’s Essential Lifeline
Uri Kurlianchik
ISBN 978-1-907218-34-7
MGP 3838
copyright 2011 Mongoose Publishing
173 pages (+ 3 pages de pub’)

Supplément non-OTU pour Rikki-Tikki-Traveller se présentant comme l’accessoire indispensable du MJ manquant de temps pour préparer ses campagnes, et principalement constitué d’une série de tables sur lesquelles on tire pour savoir ce qui arrive (dans les grandes lignes), le MJ n’ayant ensuite plus qu’à habiller le résultat pour l’adapter à ses besoinsL’auteur ne s’est même pas donné la peine de se pencher sérieusement sur le jeu pour lequel il écrit, et nous donne donc quelque chose qui n’est que sa vision du JdR de space opera (ou du space opera pour JdR) ; vision qui atteint parfois le n’importe quoi (avec par exemple des mutations à la Gamma World ou des fins du monde zombiesques). En fait, tout ça fonctionnerait sans doute à peu près pour du space opera « à basse cohérence », genre MEGA, Valérian, voire peut-être Star Frontiers ou Empire Galactique. Mais à Traveller, dans l’OTU c’est non, et même hors OTU, ça risque de coincer : Traveller, c’est quand même de la SF relativement cohérente, à défaut d’être de la hard science, et là, on est bien souvent clairement dans le domaine de la science fantasy.
En tous cas, un reproche qu’on ne peut pas faire à ce bouquin est de manquer d’idées. Pasque des idées, il en dégueule littéralement. Dommage qu’elles soient souvent trop loufoques ou franchement inadaptées pour moi…
Tout n’est pas négatif, cependant : il y a quelques éléments intéressants, sur la conception de scénarios en particulier, certaines tables d’évènements aléatoires, etc… Malheureusement, le bouquin étant profondément fouillis et mal présenté (et dépourvu d’index), il est assez difficile de s’y retrouver, et l’impression générale qui s’en dégage, même après la lecture de passages intéressants, reste négative.
Disons en gros qu’un bon tiers de l’ouvrage est potentiellement utilisable (à condition de ne pas être rétif aux tables d’évènements aléatoires, sinon cette proportion doit être nettement revue à la baisse).
Ma conclusion est donc très mitigée : comme avec tout système de génération aléatoire, il y a beaucoup de déchets pour arriver à obtenir quelque chose d’intéressant. Je m’en servirai peut-être à l’occasion, mais on peut s’en passer sans aucun problème.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *