Kro en résumé : La culture hard rock

La culture hard rock
Histoire, pratiques et imaginaires
Nicolas Bénard
copyright 2008
Éditions Dilecta
ISBN 978-2-916275-34-5
155 pages (+ trois cahiers photos), format poche

Ouvrage sur le heavy metal, le hard rock, et leurs pratiquants et amateurs (basé sur la thèse de l’auteur)Le bouquin, vite lu, fait (après une rapide présentation du hard rock, sans doute peu informative pour le non-initié, puisque j’ai pour ma part l’impression d’en avoir beaucoup comblé les trous avec mes connaissances personnelles antérieures) un tour d’horizon de l' »imagerie » du genre (les thèmes, les pochettes, l’apparence des musiciens, celle des fans, …) et de sa perception par le grand public et par les médias, tout spécialement en France. C’est intéressant, mais ça laisse un arrière-goût de bien léger. Et je ne suis pas certain que le non-initié y trouve son compte : ça me parait quand même pas mal destiné aux connaisseurs.
Mais en tous cas, ça montre bien au moins (et même au non-initié) que le hard rock en général et le metal en particulier est principalement la victime de préjugés injustifiés (le livre commençait d’ailleurs en rappelant les commentaires pour le moins déplacés prononcés par Michel Drucker et son acolyte lors du concours de l’Eurovision 2006, qui fut pourtant remporté par Lordi, propos qui sont à l’image de l’ensemble des médias français).
Et puisqu’on parle de préjugés, je regrette la place disproportionnée accordée au black metal dans l’ouvrage, un sous-genre qui, du peu que j’ai pu en écouter, n’est absolument pas à mon goût (et ce n’est assurément pas ce qui en est dit ici qui m’aura fait changer d’avis et incité à tenter une nouvelle découverte).

Ce contenu a été publié dans Kros, Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *