Au sud, rien de nouveau

Les deux derniers albums récents que j’ai écoutés m’ont quelque peu laissé sur ma faim.

Spiral of Fear, le dernier album des Portugais de Tarantula, est sorti en 2010, mais je n’ai réussi à mettre la main dessus que ces derniers jours (et apparemment, seulement pasqu’il a été réédité).Classique, pas original, et par moments, j’ai eu l’impression que c’était complètement interchangeable avec d’autres groupes du même genre (sans parvenir à mettre un nom sur le ou les groupes auxquels ça me faisait furieusement penser ; il y a bien par moment des accents de Satan Jokers version moderne, mais ce dernier groupe chante en français alors que Tarantula chante en anglais).
Extrait :

Quant à Ascending to Infinity, le nouveau Rhapsody (ou plus précisément, le premier album de Luca Turilli’s Rhapsody, la version de Rhapsody avec le guitariste Luca Turilli, comme son nom l’indique), il est à peu près dans la lignée de ce que faisait le groupe avant de se séparer, mais plutôt dans la fourchette basse de leur production, pourtant plutôt homogène (on en a écouté un, on les a un peu tous écoutés…).Extrait :

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *