Eeencore une promesse non tenue

Un nabot minable de sinistre mémoire avait annoncé que s’il se faisait virer de la présidence, on n’entendrait plus parler de lui.
Ça ne l’a pourtant pas empêché de l’ouvrir sur la Syrie.
La Syrie de son pote Bachar, qu’il recevait en grande pompe il n’y a pas si longtemps… Ce en quoi, il n’a pas tort de faire une comparaison avec la Libye, de son autre pote, Mouammar… (et y a pas que moi qui l’ait relevé)

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *