Musique sans support

Le problème avec les bons groupes, c’est que tant qu’ils n’ont pas percé (et beaucoup ne percent jamais vraiment), c’est la croix et la bannière pour se procurer leurs disques chez nous (quand ce n’est pas tout simplement quasi-impossible).
En voici trois exemples pour cette année 2012 :

Hyperborea, de Vorpal Nomad.Bon d’accord, ils sont Colombiens, mais leur disque est sorti dans une maison québécoise… Ça devrait pouvoir se trouver ici sans passer directement par le label, quand même !
Extrait :

Dharmageddon, de Dharma.Ils ont changé de hurleuse, mais ça n’a pas rendu leurs disques plus trouvables ici. Pourtant, la Hongrie est dans l’Europe…
Extraits :

– et que dire de In the Battle, de Helllander ?Ils sont Suisses, bon sang ! Suisses romands, même (bien qu’ils chantent en anglais) ! Ça devrait passer la frontière comme du gruyère (si vous me permettez cette image un peu facile…).
Extrait :

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Musique sans support

  1. Ping : L’apocalypse a bien eu lieu en 2012 | imaginos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *