V 3.2, le test : un scénario clé en mains (ou presque) pour Space 1890

Voyons ce que donne cette supposée amélioration du Giannirateur de scénarios :

Action : 15 : faire chanter.
Motivation : 10 : solidarité.

Premier tirage : Dark Continent, GM’s Guide p 29 : the scurrilous Victorian press. Hum… Ça pourrait bien être un scénar pour Space 1890 si j’arrive à orienter habilement les choix suivants.
Deuxième tirage : Demons, de Mayfair Games pour AD&D, treizième fiche de monstre : an empty palace carved from obsidian.
Troisième tirage : Monstrous Compendium Spelljammer Appendix II, pour AD&D, p 64 : specialist chefs.
Quatrième tirage : Wanted : Adventurers, pour Traveller, p 17 : a fine engineer, but crazy.
Cinquième tirage : Netheril : Empire of Magic, pour AD&D, The Winds of Netheril p 74 : holes in the ice that led farther down into the glacier.
Sixième tirage : 101 Religions, pour Traveller, p 38 : The more devoted members of the religion may live in caves, rock houses, or artificial crystal structures.

Résultat :
La calomnieuse presse victorienne amène les PJ à se rendre dans un palais vide creusé dans l’obsidienne pour y faire chanter des maîtres queux spécialisés. Motivés par la solidarité, les PJ seront gênés par un ingénieur doué, mais dingue dans des trous dans la glace qui conduisent plus profondément dans le glacier. Un élément majeur du scénario sera le fait que les plus fervents fidèles du culte vivent dans des cavernes, des maisons en pierre, ou des structures cristallines artificielles.

Sans la motivation, ça marche déjà très bien. Mais voyons ça de plus près :
La calomnieuse presse victorienne est bien évidemment britannique ; les relations franco-anglaises ont beau s’améliorer nettement et être devenues correctes, il n’en reste pas moins au sein de la population une certaine méfiance atavique, et il y a toujours des individus pour attiser le feu qui couve sous la braise. Il est évident qu’un ou plusieurs journaux ont publié une série d’articles anti-français méchamment moqueurs et franchement blessants, et les PJ (français), qui se sentent concernés par solidarité avec leurs compatriotes ainsi agressés (au nombre desquels figure peut-être un ami ou un proche), décident de réagir.
L’histoire va se dérouler sur Mars (puisque les PJ s’y trouvent déjà), et plus précisément, dans la calotte polaire boréale. Là-bas, entre autres vestiges de la grandeur passée des civilisations martiennes, se trouve non loin du pôle un palais quiru abandonné creusé dans l’obsidienne (troglodytique, donc) et situé sous les glaces de la calotte. Il est abandonné, mais pas désert, puisque s’y sont établis depuis des membres d’une ancienne et obscure secte martienne, version extrêmement conservatrice de la religion des Martiens des canaux. Le palais communique avec la surface par des tunnels forés dans le glacier ; ces tunnels sont entretenus par un corps de techniciens spécialistes, employant des appareils datant de l’époque des Quiru. Parmi eux, l’ingénieur doué mais dingue qui tentera d’empêcher les PJ d’accéder au palais.
Et pourquoi les PJ voudraient ils accéder à ce palais ? Parce que les articles de la presse anglaise racontaient en détails (et avec force exagérations) les déboires de l’expédition française qui, récemment envoyée à la conquête du Pôle Nord avec à sa tête le capitaine Maurice Leduc, un protégé du président du Conseil, est revenue incomplète, en piteux état, et sans avoir atteint son but ; ce qui a rendu cet échec d’autant plus cuisant pour le sentiment national. Ils ont donc décidé, en aventuriers sans doute plus aguerris que Leduc et ses hommes qu’ils sont, de se lancer eux-mêmes à la conquête du Pôle. Et en progressant vers leur objectif, ils ont découvert certains des tunnels d’accès au palais.
Pourquoi les cuisiniers ? Parce que les PJ vont déboucher dans le palais par les cuisines. Les cuisiniers sont spécialisés car ils préparent la nourriture selon le complexe rite religieux en usage au sein de la secte.
Pourquoi les faire chanter ? Là par contre, j’avoue être à la peine. En tordant ça un peu, les PJ pourraient se retrouver coincés dans le palais (décidément pas si désert que ça) par les fidèles de la secte, et devoir prendre un (des ?) cuisinier(s) en otage pour pouvoir retourner à la surface. Ce n’est pas exactement du chantage, mais ça fera l’affaire.
L’expédition des PJ arrivera t-elle au Pôle, et y sera t-elle la première, ou aura t-elle été devancée par une expédition anglaise ? Là, ça dépendra surtout des PJ eux-mêmes…

Verdict : le Giannirateur V3.2 a bien fonctionné.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à V 3.2, le test : un scénario clé en mains (ou presque) pour Space 1890

  1. Rappar dit :

    Eh mais c’est bien! Et le commanditaire n’est pas une personne, ça rend les PJ plus autonomes et moteurs des intrigues. :)
    Ce que je n’ai pas compris c’est comment tu as choisi la presse victorienne avec « faire chanter » et « solidarité » ? 8)

    • Imaginos dit :

      Merci… :-)

      > Ce que je n’ai pas compris c’est comment tu as choisi la presse victorienne avec “faire chanter” et “solidarité” ?

      Faire chanter, c’est faire chanter les cuisiniers du palais (en fait, quand je ferai une mise à jour de la V3.2, j’ajouterai au tirage faire chanter : menacer, prendre en otage).
      Solidarité, c’est solidarité avec les compatriotes, voire amis ou proches, raillés dans la presse anglaise pour leur échec dans la conquête du Pôle, solidarité qui amène les PJ à reprendre le flambeau de l’expédition Leduc et à s’aventurer à leur tour sur la calotte boréale.
      Je ne vois pas bien ce qu’il y avait de pas clair… ?:-\

      • Imaginos dit :

        Ah, mais c’est peut-être plutôt moi qui n’ai pas compris ta question : en fait, tu voudrais savoir comment, après avoir déterminé l’Action et la Motivation, j’ai sciemment choisi le Commanditaire ?
        Ben, en fait… J’ai choisi le Commanditaire pasqu’il me plaisait et que je pensais qu’il m’ouvrait pas mal de possibilités autres qu’un Commanditaire « normal », au sens strict. Je ne crois pas que l’Action et la Motivation aient vraiment joué un rôle dans mon choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *