Ouliponirique

Drôle de rêve la nuit dernière : je rédigeais des phrases sur le principe de La disparition de Georges Perec, c’est-à-dire uniquement composés de mots ne comportant pas la lettre E.
Et à ma grande surprise, c’était relativement facile à faire (ne me souvenant d’aucune de ces phrases, je soupçonne qu’il se soit agit de facilité onirique et que dans la réalité, ce serait nettement plus délicat). Par contre, quand j’ai voulu assembler les phrases en question pour en faire un texte relativement cohérent, ça a été une autre paire de manches ; et je n’avais rien obtenu de satisfaisant quand je me suis réveillé.

Ce contenu a été publié dans Rêves. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *