Comment sait-on qu’un politicien ment ? Ses lèvres bougent…

Quand un proche de l’ancien premier sinistre se découvrant brusquement des ambitions présidentielles nous déclare à son sujet qu’il est « très attaché à une forme de vérité », que faut il en conclure de ses rapports à la vérité ?
Car s’il a bien pris soin de nuancer son propos, au lieu d’affirmer qu’il était très attaché à LA vérité, ce doit être important…
Ne voulait il pas tout simplement nous expliquer qu’il s’agissait d’un gros menteur ?

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout, Perles, Qu'est ce qu'on va devenir ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *