Et Iraq D20, alors ?

Des trois tomes de la série Real-Life Roleplaying que j’ai lus (il en existe un quatrième sur lequel j’ai sciemment fait l’impasse, FBI D20), seul Colombia D20 tire son épingle du jeu, parce que ses scénars sont corrects et qu’il contient un intéressant chapitre sur les mouvements de guérilla. Les deux autres sont totalement dispensables. Mais sont ils aussi polémiques que le prétendent ceux qui ne les ont pas lus ?
Je répondrai non, mais il est clair qu’Afghanistan D20, bien qu’il soit plein de bonnes intentions, manque parfois de recul, de distance, par rapport à la mission civilisatrice américaine (le fait qu’il soit paru presque dans la foulée de l’arrivée de l’OTAN sur place n’a certainement pas aidé).
D’Afghanistan D20 et de Somalia D20, on regrettera surtout qu’ils ne permettent réellement d’incarner qu’un des camps du conflit, pas vraiment l’autre camp ni une tierce partie (civils, humanitaires, reporters, etc…).

Et on remarquera l’absence notable (et inexplicable) dans cette série d’un Iraq D20 (qui, vues les circonstances de l’invasion américaine de l’Irak, aurait sans doute eu beaucoup de mal à ne pas être polémique).

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *