Under the Hood (of a Firefly)

Non, ce titre subtil n’est pas un prétexte pour coller sur ce blog la couv’ d’un (hélas fictif) manuel technique pour vaisseaux de classe Firefly qu’on peut voir chez un Barbare de mes amis : je suis en train de lire Freedom Flyer, l’un des scénars pour le JdR (toujours à paraître dans son édition complète) Firefly, que j’ai finis par me procurer en constatant à la consultation de la table des matières du futur manuel de base qu’ils n’y figureraient visiblement pas ; et dans l’intro, il est question d’un PNJ nommé Hollis Mason, qui tient une casse de vaisseaux spatiaux.
Je trouvais que ce nom était un peu gros, car Hollis Mason, pour moi, c’est d’abord et avant tout le tout premier Nite Owl, par ailleurs garagiste de son métier. Mais il s’agit en réalité d’une coquille, car dans le scénario lui-même, l’homme s’appelle en réalité Hollis Brooks.
Je me demande si cette coquille vient bien d’une influence subconsciente de la lecture des Gardiens…

Ce contenu a été publié dans JdR, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *