Ces JdR de SF injustement méconnus : Prime Directive

Je me suis souvenu que j’avais l’année dernière fixé le 31 mai comme date pour présenter des JdR n’ayant pas eu la notoriété qu’ils auraient mérité. Et j’avais même conclu il y a un an par, je cite :

Je renouvellerai peut-être l’expérience de ces évocations de vieilleries rôludiques le 31 mai 2014… si j’y pense, si je suis motivé, et si j’ai le temps d’écrire quelque chose ou un texte suffisamment développé paru ailleurs à recycler.

Alors allons-y pour cette année :

Prime Directiveprimedirective

Paru en 1993 chez Task Force Games, Prime Directive est un JdR dans l’univers de Star Trek, mais sans licence officielle. Il se place en fait dans une variante de l’univers de la série originelle, le Star Fleet Universe (SFU), créé en 1979 pour le jeu de combats spatiaux Star Fleet Battles.
Le SFU a été développé sur la base de Star Trek : The Original Series, et du dessin animé Star Trek. Les évolutions ultérieures du canon startrekkien (The Next Generation et séries suivantes) ont fait diverger les deux contextes. Mais pour ceux qui cherchent à jouer dans l’ambiance du Star Trek originel, Prime Directive convient parfaitement.
Ou presque : car à Prime Directive, on n’incarne pas les collègues du capitaine Kirk et de sa bande, mais les membres d’un Prime Team, une équipe de sécurité polyvalente embarquée à bord d’un vaisseau de la Star Fleet. Pas de décisions sur la marche du vaisseau, pas de grandes batailles spatiales, mais un jeu à missions plutôt terre-à-terre.
Contrairement à ce que la réputation de l’éditeur chez nous (liée à la publication du JdR Delta Force, qui s’était en son temps fait allumer dans l’article de COM sur les jeux Reagan) pourrait laisser croire, les Prime Teams ont beau être des militaires et avoir accès à un armement parfois conséquent, les scénarios proposés sont plus proches de l’Aventure avec un grand A que d’opérations de castagne où on tire à tout va.
La gamme comprend un écran (avec un scénario) : Graduation Exercise, et trois suppléments : Prime Adventures 1, un recueil fourre-tout ; The Federation, un supplément décrivant l’United Federation of Planets, et un scénario, Uprising!.
L’histoire prétend qu’Amarillo Design Bureau, qui est à l’origine du jeu, voulait au départ qu’il soit motorisé avec le système GURPS, mais que l’éditeur avait préféré développer un système dédié. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que Prime Directive ait ensuite connu deux adaptations officielles à GURPS, en 2002 pour GURPS 3 puis en 2005 pour GURPS 4 ; adaptations qui se sont elles aussi accompagnées de quelques suppléments.
Une adaptation au D20 System a également vu le jour en 2005 (mais elle attend depuis que je fasse l’effort de la lire). On nous annonçait aussi la parution d’une version D6 System (mais ne m’intéressant guère à ce jeu, je ne sais pas si elle a ou non été abandonnée), ainsi que d’une version Rikki-Tikki-Traveller dont l’annonce semble avoir disparu du site de MGP (mais il est tellement bordélique que je ne peux l’affirmer avec certitude ; quoi qu’il en soit, il y a belle lurette qu’il n’en est plus question sur leur page des sorties à venir).

Un bon jeu de space opera à missions, du moins si l’on accepte de faire du space opera sans être aux commandes du vaisseau spatial…

Je crains de me lasser assez vite de cet évènement du 31 mai, et de ne pas poursuivre l’expérience encore très longtemps. On verra d’ici un an, déjà…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ces JdR de SF injustement méconnus : Prime Directive

  1. Phersu dit :

    Ah, si, il faut conserver les habitudes sur les jeux oubliés.

    Mais en dehors de quelques espèces un peu différentes (il doit y avoir les Kzinti de Niven en plus des Caitians du dessin animé ?), il y a d’autres différences d’atmosphère entre l’univers SFB et l’univers Star Trek officiel ?

    • Imaginos dit :

      > Ah, si, il faut conserver les habitudes sur les jeux oubliés.

      Dixit le gars qui a arrêté les relectures de Casus Belli et le panorama des mondes de Traveller… (comment ça, j’insiste lourdement ?) :-P

      > Mais en dehors de quelques espèces un peu différentes (il doit y avoir les Kzinti de Niven en plus des Caitians du dessin animé ?), il y a d’autres différences d’atmosphère entre l’univers SFB et l’univers Star Trek officiel ?

      Je ne connais pas suffisamment bien Star Trek pour pouvoir te répondre.
      De ce que je sais, ça reste compatible avec TOS. Par contre, tout ce qui vient de TNG et plus tard n’existe pas (donc ni holodecks, ni bétazoïdes, ni borgs, par exemple).

Répondre à Phersu Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *