Je ne connais plus personne en Massey-Ferguson

Réunion au siège ce matin.
J’y suis allé en covoiturant avec une collègue, et en prenant comme à mon habitude des coursières à travers le bocage, quand mes collègues préfèrent s’en tenir à la grand-route.
Et comme je lui expliquais pour justifier mon choix d’itinéraire que c’était le chemin le plus rapide « si t’as pas de tracteur » (sous-entendu : devant toi sur la route), elle m’a rétorqué : « Ça tombe bien, j’ai pas de tracteur. », ce qui m’a beaucoup amusé.
J’aime quand mes collègues se mettent à faire le même genre d’humour que moi…

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *