J’ai pas la… la quoi, déjà ?

Fait un tour vespéral tout à l’heure dans les rues du bourg.
Passant devant une fenêtre dont les volets n’étaient pas fermés, j’ai commencé par être frappé par la taille imposante de l’écran de l’ordinateur présent dans la pièce. Avant de faire tilt et de réaliser que c’était ce qu’on appelle un poste de télévision et que le type qui me tournait le dos dans son canapé regardait le jité.
Comme quoi, à force de se passer de certaines choses, on en vient presque à oublier leur existence.
Et non, ça n’a réveillé en moi aucun sentiment d’envie ou besoin artificiel.

Ce contenu a été publié dans J'ai pas la télé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *