On peut avoir une crête et faire du headbanging

J’en veux pour preuve l’un des spectateurs d’un concert de Wendy O. Williams qu’on voit en particulier dans le clip de Goin’ Wild, déjà montré à plusieurs reprises sur cet écran.
Ou encore mon rêve de la nuit dernière, dans lequel figurait une grosse poule rousse à qui on (je ne sais plus qui c’était) mettait un casque sur la tête (ne me demandez pas comment un casque dimensionné pour une tête humaine faisait pour s’adapter aussi bien à une tête de poule) pour lui faire écouter du rock dur.  À l’écoute de l’intro de Hard as a Rock d’AC/DC (intro par ailleurs beaucoup plus musclée que celle de la version studio), la poule se mit à s’agiter en rythme de façon impressionnante pendant que je brandissais moi-même le poing au même rythme (comme quoi le son devait être très fort dans le casque, pasque j’entendais aussi bien que si le disque avait été joué sur une chaîne). Et la poule aimait aussi bien Scorpions, Iron Maiden et Judas Priest.
La scène figurait au moins deux fois dans un rêve par ailleurs beaucoup plus riche et varié. Il y avait aussi une autre poule, blanche celle-là, mais je ne me souviens pas qu’elle ait eu de réaction particulière (d’ailleurs, je ne crois pas qu’elle ait eu droit au casque stéréo).
J’ai certes connu dans la vraie vie du monde éveillé un chat qui semblait apprécier le metal, mais je me demande si quelqu’un s’est déjà intéressé aux réactions des poules à l’écoute du rock dur…

Ce contenu a été publié dans Rêves, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *