Kro en résumé : The Legacy of Zorro

The Legacy of Zorro
Introductory Adventure Game
Mark Arsenault
Gold Rush Games
# 3001
ISBN 1-890305-26-X
© 2001 Zorro Productions, Inc.
32 pages + une planche de figurines cartonnées

JdR adapté de Zorro et utilisant une version simplifiée du système FuzionlegacyofzorroDans ce jeu, on ne joue pas Zorro, mais des justiciers en devenir qu’il a lui-même choisis pour lui donner un coup de main (des types de second ordre, quoi). D’un autre côté, ça évite le problème d’avoir un joueur qui incarnerait Zorro et les autres qui seraient des sous-fifres, mais il n’en reste pas moins que ça fait un peu léger pour une adaptation. Ils auraient fait un simple jeu sur la Californie espagnole, ç’aurait été pareil mais ils n’auraient pas eu besoin de payer la licence Zorro…
The Legacy of Zorro devait être une version simplifiée d’un futur JdR plus complet, qui n’est jamais paru. Le livret contient des règles, quatre persos prétirés (qui donc, ne sont pas Zorro : un lieutenant de l’armée espagnole, une señorita, un jeune homme du peuple et un prêtre), et un scénario. Le cadre (la Californie espagnole en 1820) est expédié en même pas deux pages et sans la moindre carte (ça aura ptêt évité à l’auteur de nous y raconter des conneries (vous me direz, avec des explications qui sont du genre « There are no telephones. », il ne risquait pas beaucoup de se tromper)).
Le scénario, destiné comme le jeu lui-même à des débutants, est très simple : Bernardo demande (par écrit…) aux persos de libérer Zorro et Tornado, qui ont été capturés par les soldats espagnols. Zorro sera exécuté le lendemain à l’aube, et il sera démasqué juste avant. Je sais pas vous, mais moi, j’aurais capturé l’ennemi public numéro 1, je ne perdrais pas de temps à savoir qui se cache derrière son masque… Ce scénario, joué avec les quatre prétirés et légèrement épuré de ses conseils trop flagrants, pourrait à part ce problème faire une initiation correcte au JdR pour des joueurs néophytes.
Un jeu bien léger, bien trop léger pour présenter un quelconque intérêt.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *