Kro en résumé : The Double Spiral War Trilogy

The Double Spiral War Trilogy
Midway Between – Polar Fleet – Final Command
Warren C. Norwood
Battlefield Press, Inc.
ISBN 978-0-692-74527-4
copyright 1984, 2011, 2013 Warren C. Norwood

Recueil rassemblant une trilogie de romans de space opera militairedoublespiralwarC’est le récit d’un conflit interstellaire entre deux États humains voisins, l’UCS (United Central Systems) et Sondak (qui ne se mettent pas sur la gueule ici pour la première fois). Le récit est principalement fait du point de vue d’individus appartenant aux états-majors des deux camps, mais il y a également quelques autres personnages moins haut placés (quelques officiers non généraux, des civils, un reporter de guerre (dans les deux derniers romans), et des diplomates ou négociants extra-terrestres). Les forces des deux camps sont mixtes, et on trouve des femmes dans des positions très importantes sans qu’elles soient en butte à un quelconque paternalisme ou qu’on leur demande de faire plus leurs preuves que les hommes. C’est de la SF relativement cohérente, avec une technologie dans l’ensemble pas énormément évoluée et des vaisseaux qui font pas mal penser à des sous-marins ou à des navires de guerre de notre époque. Entre autres aspects non hard science (outre le voyage interstellaire à des vitesses vachement supérieures à celle de la lumière : on parle ici de déplacements à l’échelle d’une galaxie, dans une zone de près de 200.000 AL de côté), il y a de la gravité artificielle à bord des vaisseaux spatiaux, des engins volants antigrav, et des communications plus rapides que la lumière.

Au début, j’ai vraiment eu du mal à entrer dans l’histoire, la multiplication des points de vue, alternant tous les quelques paragraphes ou pages, ne facilitant pas la compréhension détaillée de ce qui se passe et de qui est qui (et qui est dans quel camp). Le fait que le récit suive des personnages dans chacun des deux camps contribue aussi à la confusion initiale (mais ça a l’avantage d’éviter le manichéisme, il n’y a pas les gentils d’un côté et les méchants de l’autre, mais deux adversaires qui luttent l’un contre l’autre ; même si au fil de la trilogie, l’accent est de plus en plus mis sur l’un des deux, et avec cette dérive le lecteur est amené à pencher plus en faveur du camp en question).

Midway Between (1984) est centré sur un système stellaire clé par sa position centrale. On voit les préparatifs d’attaque de l’UCS et de défense de Sondak, et le bouquin culmine avec la bataille elle-même. Il y a aussi deux ou trois intrigues annexes qui évoluent sans se dénouer.
Ces intrigues annexes se poursuivent dans Polar Fleet (1985), où on retrouve la plupart des protagonistes de Midway Between. La guerre continue, et le roman s’attarde entre autres sur une planète envahie par l’UCS mais où les forces de Sondak opposent une forte résistance, et sur un vaisseau furtif de l’UCS qui s’infiltre dans l’espace de Sondak pour y attaquer les appareils ennemis.
Final Command (1986) continue (et termine) le récit du conflit (et les intrigues annexes). Il se passe plus de trois ans après le début des hostilités.
En fil conducteur tout au long des trois romans, il y a un prototype d’arme expérimentale secrète (censée être capable de détruire une étoile) sur laquelle les deux belligérants (ainsi qu’au moins une troisième partie) aimerait bien mettre la main.

Une fois qu’on a réussi à rentrer dans l’histoire, ça se laisse lire. C’est de la SF militaire, avec scènes d’état-major, batailles spatiales et combats au sol. Toutefois, ça n’a rien d’extraordinaire, et je ne saurais vraiment vous en recommander la lecture. Et si jamais vous vous lanciez à votre tour, cherchez plutôt à vous procurer en occase l’édition originelle des romans, pasque franchement, la densité croissante de coquilles au fil des pages m’a pourri la lecture.

Ce contenu a été publié dans Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *