Laelith, c’est pas fini (je crois que j’y retournerai un jour)

Il semble qu’avec tous les bonus débloqués lors de la campagne de financement participatif de la nouvelle version de Laelith, il reste encore des choses à écrire.
Et apparemment, j’aurais été désigné d’office volontaire pour en pondre une partie.
Problème(s) : je viens de l’apprendre tout à fait par hasard ce soir, je ne sais même pas en quoi doit consister le texte demandé, l’échéance est pour dans quelques jours, je suis déconnecté de Laelith depuis que j’ai remis mon dernier texte il y a plus de deux mois, et je n’aurai absolument pas le temps de m’en occuper (ou simplement d’y réfléchir) avant l’échéance prévue.
J’ai bien une idée notée à l’époque mais non exploitée et qui devrait peut-être pouvoir faire l’affaire, mais ça risque d’être chaud pour rendre ma copie à temps.
Reste évidemment la possibilité de refuser (voire carrément de râler pasqu’on vient me réclamer un texte dont je n’avais pas été informé que j’aurai à le produire), mais même si ça a fait plus que me traverser l’esprit, j’aimerais autant éviter d’en arriver là.

Ce contenu a été publié dans JdR, Ma vie est un drame, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Laelith, c’est pas fini (je crois que j’y retournerai un jour)

  1. Rappar dit :

    J’aime bien cette histoire de palier imprévisiblement débloqué : « mince alors! quand on l’a proposé on penserait pas qu’il serait atteint un jour et qu’il faudrait _vraiment_ le réaliser ! On s’est toujours dit « on verra bien »
    …suivi de « bon il faut que quelqu’un le fasse; un-deux-trois ce sera toi! » ;)

    – même si c’est un honneur rare, une reconnaissance même, d’être sollicité comme un grand contributeur, je comprends que cela heurte le psycho-rigide qui sommeille en toi ;D

    • Imaginos dit :

      N’exagérons rien : je ne suis pas le seul à avoir été sollicité pour écrire des trucs en plus, et pour ce qui me concerne, il ne s’agira que d’un tout petit texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *