Kro en résumé : Enfant de la Terre

Enfant de la Terre
Dumarest – 33
Edwin-Charles Tubb
Eons
ISBN 978-2-7544-0744-1
© E.C. Tubb 2008
© Lisa John & EONS productions 2011
Titre original : Child of Earth
154 pages

Trente-troisième et dernier tome de la saga DumarestDes années après Le retour, E. C. Tubb a décidé de reprendre la saga. Le vaisseau de Dumarest et de son expédition s’est écrasé sur Terre, et la planète n’est absolument pas à l’image de ce qu’en disaient les légendes.
Dumarest se retrouve vite capturé par un type aux pouvoirs psioniques très puissants, qui peut vivre ses expériences passées en explorant sa mémoire. C’est donc un prétexte pour que Tubb nous raconte quelques épisodes du passé du héros (en particulier son enfance et son embarquement comme passager clandestin à bord d’un vaisseau spatial), en reprenant des choses qu’il a déjà racontées dans les précédents volumes (ce qui laisse au lecteur qui les a lus le sentiment d’un remplissage facile).
Quand on passe à des souvenirs inédits, c’est déjà plus intéressant (quoique inégal selon les souvenirs). Pasque c’est inédit, justement, et que ça apporte quelque chose au personnage.
Mais comme ce volume est court et ne contient pratiquement que ça, il est finalement plutôt bof. De la Terre, on ne voit rien ou presque. Et ce n’est pas la fin de la saga Dumarest, mais juste un énième volume, après lequel le héros aurait probablement continué ses aventures sur Terre si Tubb n’était pas mort. Tout ça est donc frustrant (bien qu’on apprenne qui a fait en sorte que la Terre disparaisse des atlas, et pourquoi), d’autant plus que c’est le volume le plus court de la série et qu’une partie de son contenu est constitué de redites.

Ce contenu a été publié dans Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *