RPGaDay2017, question 5

La question était :

Which RPG cover best captures the spirit of the game?

Soit :

Quelle couverture de JdR reproduit le mieux l’esprit du jeu ?

Pour cette question, j’ai considéré que RPG cover / couverture de JdR désignait ici celle d’un bouquin ou d’une boîte de base, pas d’un produit de JdR au sens large (donc ça excluait les suppléments, ce qui d’un côté me simplifiait la réflexion en restreignant l’éventail des possibilités, mais d’un autre côté excluait probablement les couvertures les plus appropriées).
Et donc, la réponse n’a pas été simple, même en me restreignant au contenu de ma ludothèque. Peut-être surtout pasque je me suis restreint au contenu de ma ludothèque, qui contient principalement des JdR dans lesquels on peut faire des tas de trucs, au contraire d’une tendance plus récente à cibler le type de persos et de scénarios qu’on peut jouer dans le contexte du jeu (un sujet auquel je consacrerai ptêt un billet un jour), donc forcément, une simple image ne présente qu’un des aspects de l’esprit du jeu ; mais fallait bien que je parle de ce que je connais… (ce qui rendait par ailleurs délicat de choisir des jeux figurant dans ma ludothèque, mais que je n’ai pas encore lus).
J’ai fait un premier tri dans ma collec’ pour retenir laborieusement quinze jeux (soit seize couvertures). Et là, y avait du lourd : difficile de faire un choix et de n’en garder qu’un seul. Un peu par défaut, un peu par hasard, un peu par sélection raisonnée quand même, j’ai retenu un jeu qui n’est pas exactement ma tasse de thé : Maléfices édition Descartes.Du fantastique dans la France de la Belle Époque, c’est bien ce qu’évoque l’illustration (de Gilles Lautussier) du couvercle de la boîte (qui en jette encore plus en version plus large sur l’écran quatre volets, dont ça aura été l’occasion pour moi de redécouvrir que je l’avais en double…).

Pour mémoire, la liste des nominés : AD&D Player’s Handbook première couverture (celle de Trampier dite idol cover, dont j’avais déjà dit du bien ici-même) ; Alma Mater ; Call of Cthulhu (premières éditions) ; Cyberpunk 2020 ; Daredevils ; Dark Conspiracy ; HackMaster Player’s Handbook (le pastiche de Tramp par Ruth Thompson) ; Judge Dredd ; MERP (deuxième édition, la version Compagnie de l’Anneau) ; Raôul (première édition, celle de Larcenet) ; Shadowrun (deux premières éditions) ; Space Opera (deuxième et troisième couvertures, celles de Gene Day et de Jeff Dee) ; et Star Frontiers.

D’autres réponses à cette question , et en particulier.

This entry was posted in JdR and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to RPGaDay2017, question 5

  1. Rappar says:

    C’est vrai que la couverture de MERP par McFarlane en jette… :)
    Qu’importe, tu promouvra les nominés de ta liste les prochaines années (une réponse déjà faite, une!) :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *