Secret ou ignorance ?

Tout à l’heure au boulot, l’adjoint à la cheffe cherchait à savoir qui était à l’origine d’une fuite à propos d’un projet de remaniement des équipes, suite à un licenciement à venir.
Je n’étais absolument pas au courant du projet en question. Mais il a fallu que je le lui affirme plusieurs fois pour qu’il finisse par admettre que c’était la pure vérité, et pas de l’humour de ma part pour lui prouver que le secret était bien gardé.
N’empêche qu’il a de sérieuses questions à se poser quant à sa transmission d’infos, car comme je n’ai pas manqué de le lui renvoyer dans les dents, c’est la deuxième fois en quelques semaines qu’il était persuadé que j’étais au courant de quelque chose dont je n’avais jamais entendu parler (et la fois d’avant, c’était pourtant quelque chose d’essentiel pour l’organisation de mon équipe, dont le fait de me l’avoir tu jusqu’à trop tard a eu des conséquences qu’on peut qualifier de dramatiques, humainement parlant).

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *