Début de rattrapage musical

Commençons doucement à rattraper le retard de présentation des nouveaux albums potentiellement intéressants de ce début d’année, avec la catégorie « pas trop énervés ».

2019 oblige, commençons par un disque de l’année dernière dont j’avais raté la sortie à l’époque : Les carabistouilles de Jean-Luc Fonck, le dernier Sttellla :

J’ai bien aimé (mais il ne semble pas y avoir de clip).

Même pas sommeil, le nouveau Charlélie Couture :

Très moyen (ou plutôt sans doute, je ne suis plus en phase avec sa musique).
Extrait :

Amours grises et colères rouges, des Ogres de Barback :

Moyen aussi, peut-être pour les mêmes raisons que le précédent.
Extrait :

Espèces menacées, des Fatals Picards :

Ils ne sont pas encore revenus à leur meilleur niveau, mais ils n’en sont sans doute plus très loin.
Extraits (qui sont probablement les deux morceaux les plus faibles du disque) :

On change de langue mais on décline sérieusement, avec Between the Earth and the Stars, le nouveau Bonnie Tyler :

Banal, pour ne pas dire sans intérêt.
Extraits (sur lesquels vous pourrez constater le fossé qu’il y a entre la photo de la chanteuse sur la jaquette du disque et ce qu’elle est devenue en réalité) :

In Stereo, le nouveau Bananarama :

Même commentaire sur la musique (je ne statuerai pas sur l’aspect des deux membres restants du trio).
Extraits :

Et on va finir cette première fournée du rattrapage avec un truc un poil plus pêchu : American Rock’n’Roll, le nouveau Don Felder :

Très correct.
Extraits :

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *