La question ne se pose pas

François Letarte présente la nouvelle édition du RPGaDay, qui aura lieu en août :

J’avais décidé de ne pas participer, échaudé par l’exercice pénible qu’avait été l’édition 2018, mais le principe de proposer des mots-clés à la place des questions a éveillé mon intérêt…
J’étais donc sur le point de changer d’avis, quand j’ai jeté un œil à la liste desdits mots :

Et là, je dois dire que ça m’a salement refroidi, car à brûle-pourpoint je l’ai trouvée très peu inspirante…
J’imagine que je pourrais toujours arriver à sortir quelque chose si j’y réfléchissais sérieusement, mais je doute très fort d’en prendre le temps (temps que, pour commencer, je n’ai pas).
Mais si j’avais eu le temps (ce qui donc ne sera pas le cas cette année), j’aurais peut-être mis en œuvre une autre formule : tirer 31 mots semi-aléatoirement (sur le même principe que pour le giannirateur) et plancher dessus. J’obtiendrais une sélection plus originale et probablement plus inspirante…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *