Conclusion générale sur la pentalogie du Prisme

Si vous cherchez de la bonne littérature med-fan’, ça ne vaut pas le coup. Ça n’a rien d’extraordinaire, ni au niveau de l’écriture, ni au niveau de l’intrigue, ni au niveau des personnages.
Si vous ne connaissez rien à Dark Sun, j’aurais tendance à dire que ça ne vaut pas le coup non plus. Certes, Troy Denning essaie bien de donner au lecteur les explications nécessaires, mais je pense que sans connaître les bases du cadre et les créatures qu’on y rencontre, ça perd de son intérêt car il y a des détails qui échappent au lecteur. Évidemment, ça peut quand même servir de porte d’accès à ce contexte, mais je persiste à penser qu’il vaut mieux procéder dans l’ordre inverse.
Quant à lire un roman isolément du reste de la pentalogie, à part éventuellement le tout premier, n’y songez pas.
Bref, à mon avis la pentalogie s’adresse à ceux qui connaissent Dark Sun et veulent, soit y puiser un peu d’inspiration pour leurs parties de JdR, soit lire des aventures se déroulant sur Athas. Les autres peuvent faire l’impasse.

Ce contenu a été publié dans JdR, SF, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *