Zut, une caque !

Ayant ressorti ma thèse pour y chercher une information, j’ai eu la désagréable surprise d’y trouver une coquille (tout en haut de la page 222, pour la poignée de mes lecteurs qui en ont un exemplaire).
Et de fil en aiguille, je viens de réaliser qu’il y avait un problème sur l’un des tableaux : le tableau de la page 77 n’est qu’une copie de celui de la page 75… Et ça, ça m’embête beaucoup plus (même si personne ne s’en était rendu compte jusqu’à présent).
J’ai encore quelque part les tableaux en question, mais plus de vingt ans après, je me demande si c’est à un format que ma bécane est en mesure de lire…
(bingo ! C’est encore lisible ! Je vais m’imprimer une page d’errata pour mettre dans mon exemplaire)

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame, Références cryptiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *