On est vraiment dirigés par des branquignols

Ce soir, le doudou qui nous annonce qu’il impose la fermeture des commerces « non indispensables ».
Avant-hier, son maître qui ferme les écoles (dans l’improvisation la plus totale, mais j’admets qu’organiser ça dans l’urgence n’est pas chose facile) et nous recommande fortement de rester chez nous.
Mais à côté de ça, ils maintiennent l’organisation demain du premier tour des élections municipales (avec des stocks de solution hydroalcoolique qui auraient certainement été bien plus utiles dans les hôpitaux et les cabinets médicaux).
Elle est OÙ, la logique ?
À part pour ne pas sortir grands perdants du scrutin : s’ils se prennent une raclée ils diront que c’est pasque les électeurs ne se sont pas déplacés, et s’ils minimisent la casse ils s’en gargariseront en insistant sur leur légitimité…
Bande de connards irresponsables.
(remarquez, ils n’en sont pas à leur coup d’essai : macron rentrant d’Italie (contaminée) et se rendant avec toute sa suite dans un EHPAD sans aucune protection pour nous dire de ne pas aller dans les EHPAD, c’était irresponsable, pour ne pas dire criminel…)

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout, Qu'est ce qu'on va devenir ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à On est vraiment dirigés par des branquignols

  1. Roger Barnoud dit :

    Pour les élections, loin de moi l’idée de défendre le président Macron mais jeudi, c’est l’opposition qui l’a obligé à garder la tenue des Municipales. Lui était pour les reporter. Pour son intervention à partir d’un EHPAD, je reconnais que cela est irresponsable.

    • Imaginos dit :

      C’est ce qui se dit.
      Mais vu que la situation évolue de jour en jour, ce qui était valable jeudi matin n’était déjà plus valable jeudi soir (voir les annonces de jm blanquer sur la fermeture des écoles), alors il aurait été parfaitement possible de prendre la décision de reporter le scrutin, même si ce n’était signé qu’hier soir à 23h59.
      Là, il est fort probable (et à espérer !) que le second tour soit reporté, ce qui, ai-je cru comprendre, provoquerait de toutes façons l’annulation du premier (sauf j’imagine là où il n’y aurait eu qu’un seul tour…).

      EDIT : Faure et Mélenchon ont tous les deux affirmé n’avoir jamais été consultés à ce sujet. Je ne serais pas surpris que ce soit un énième mensonge de la présidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *