Y a de quoi se faire des cheveux

Ceci m’a bien parlé (mais, si j’étais effectivement dans cette même situation (mais avec une capillarité plus fournie) au moment du confinement, j’ai résolu le problème en me faisant prêter une tondeuse par un collègue et en choisissant un sabot bien court).

Ce contenu a été publié dans Qu'est ce qu'on va devenir ?, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *