Kro qui neige et escalade

Enfin, depuis le temps qu’on la guette, la neige est arrivée.

Modestement dans le sens où elle n’aura tenu qu’une journée, mais suffisamment pour qu’on se dise qu’il fallait qu’on achète des chaussures plus adaptées pour Leirnette ainsi que des gants pour faire des bonhommes de neige.

Voici le premier bonhomme de neige du jardin :

Ph1.jpg

Il est petit, c’est un début.

On a aussi fait le sapin bien sûr :

IMGP70581.jpg

On s’est également mis à une coutume suisse appelé l’escalade. Pour cela, je vous fais un peu d’histoire :
1602, le Comte de Savoie convoite Genève et lance une offensive pour la prendre par surprise. Mais ses 2000 mercenaires sont repérés et les Genevois sonnent l’alarme. Ils sortent de chez eux en pleine nuit, hommes et femmes attrapent ce qu’ils trouvent comme arme sous la main, et les savoyards sont repoussés.

Les 11 et 12 décembre, Genève fête l’Escalade, cette victoire sur les Savoyards (qui étaient en fait des mercenaires espagnoles et anglais, les savoyards étant trop attachés à Genève pour être des assaillants fiables).

Comment fêter l’escalade alors que les fêtes religieuses de type Carnaval sont interdites par la Réforme ?
D’un côté, il y a la volonté de faire une digne fête patriotique avec défilé et banquet, et de l’autre, le désir d’un charivari de type carnaval.
Une ordonnance de 1960 reconduite en 1978 n’autorise les déguisements sur la voie publique qu’aux seuls enfants de moins de 15 ans, elle est promulguée en raison d’atteintes à la solennité de la cérémonie de 1602…

Solennellement ou pas, les enfants se déguisent, les lycéens défilent dans les rues en jetant des oeufs et de la farine. La Compagnie 1602 elle aussi défile dans la rue en tenue d’époque. Cette année, nous avons déclaré forfait pour le défilé, parce que le principe, c’est qu’il fait froid pour l’escalade, pour tout dire, ça a même coïncidé avec la première neige en plaine.

Par contre, nous avons pratiqué la Marmite. La légende de l’histoire dit que la Mère Royaume a renversé sur les assaillants sa marmite de soupe aux légumes. Pour célébrer ce fait d’arme, la marmite est devenue en chocolat.

IMGP70621.jpg

Normalement, c’est du chocolat au lait mais bon, nous sommes des français, alors, on s’est permis du chocolat blanc.

Le plus jeune et le plus âgé se prennent les mains :

IMGP70631.jpg

en disant : “et c’est ainsi que périrent les ennemis de la République“

Et on écrase la marmite :

IMGP70691.jpg

A l’intérieur, on trouve des légumes en massepain.

Ce contenu a été publié dans Culinaire, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Kro qui neige et escalade

  1. Lachappelle dit :

    Cool ! J’en veux aussi une marmite en choco !!
    Et sinon vous voulez pas tenter le déguisement en pleine rue pour les + de 15 ans, histoire de voir les réactions locales… une idée : un lotin en marmite, comme ça pour voir 🙂

  2. mohino dit :

    A Toulouse aussi il neige!

  3. François dit :

    Eh, c’est pas suisse l’Escalade, c’est juste genevois!

    Dommage que vous n’ayez pas tenté le défilé, c’est très chouette comme ambiance. Mais c’est vrai qu’il fait froid. D’ailleurs, avec les enfants, ça fait un moment que nous n’y sommes plus allés.

  4. alaure dit :

    chez nous, il gèle.. vraiment froid. kaïKaï ! trop froid pour la neige..

  5. Mh dit :

    Et défiler en tenue, ce n’est pas être déguisé ?

    Y’en a qui trichent !

  6. leirn dit :

    Mhmm, Exact : genevois pas suisse. D’ailleurs, on m’a dit hier, que comme je m’étais fait expliquer le principe de la marmite par une Fribourgeoise, la transposition avait peut être fait des dégâts.
    Et sinon, oué, ya triche manifeste !

Les commentaires sont fermés.