Kro

J’ai récemment changé de voiture, ce qui implique aussi de changer de carte grise. Pour avoir une nouvelle carte grise (et pour savoir par exemple combien elle va coûter), il existe un site sur Internet qui permet de faire une simulation.
Pour cela, on peut télécharger une application (uniquement sous windows) qui permet de faire ces calculs. Voici l’application en question. Ca ne vous rappelle rien comme interface ?

Apocalypse, reportage sur la 2e guerre mondiale

Watchman de Zack Snyder

Apocalypse, série documentaire sur la seconde guerre mondiale
d’Isabelle Clarke et Daniel Costelle, Commentaires dits par Mathieu Kassovitz, Musique de Kenji Kawaï

apocalypse.jpg

Que reste-il encore encore à dire sur la 2e guerre mondiale ? Une série de reportage de plus est-elle utile ?

Eh bien, ce reportage est résolument étonnant. Tout d’abord, ce ne sont que des images d’archives. Un travail de recherche et de montage impressionnant sont à l’origine de cette réalisation. Les images ont été colorisées… ce qui est une bonne idée, ça permet de rajeunir les reportages, probablement de mieux toucher le public actuel et de nous permettre de nous sentir plus proche des civils.

apocalypsela2emeguerremondiale_190813.jpg

Ensuite, le reportage aborde des points dont on n’a pas l’habitude de parler, le viol systématique des femmes allemandes par les russes, la déportation des tsiganes dont on ne peut pas évaluer le nombre, le fanatisme des militaires japonais, la déportation des japonais vivant pacifiquement sur le sol américain depuis des décennies…

Et enfin, ce reportage évite la glorification de la guerre, même pendant les victoires des alliés, en nous montrant les conséquences sur les populations civiles et sur les soldats qui sont finalement des gamins.
La force des documentaires repose également sur la voix-off interprétée, par Mathieu Kassovitz et la musique de Kenji Kawaï.

Watchman de Zack Snyder

Les supers héros ont été les gloires des Etats-Unis. Puis, il y a eu une cabale contre eux, ils ont du raccrocher leur costume et cesser leur activité secrète. Ils sont maintenant à la retraite et s’y adaptent plus ou moins.
La situation politique n’a jamais été aussi tendue, Nixon a été réélu 3 fois et le monde est au bord de la guerre nucléaire.
En même temps, un mystérieux meurtrier a tué un des watchmen, surnommé “Le Comédien”, quelqu’un de peu sympathique mais qui apparemment savait quelques choses…

Watchmen est un film vraiment bizarre à tout point de vue : à la fois graphiquement et aussi scénaristiquement : une uchronie de la guerre froide, des personnages étranges, aux motivations mal définies ou incompréhensibles pour les simples mortels…

Un film un peu long, probablement plus intéressant quand on connaît déjà les watchmen, une curiosité, en tout cas.

Ce contenu a été publié dans Films, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Kro

  1. mohino dit :

    le Minitel existe toujours!!!!

  2. mebahel dit :

    Wow… z’ont fait equessprès ou bien?

  3. leirn dit :

    nonon, surement pas exprès. Ils ont récupéré la vieille application minitel et ils l’ont transféré.

  4. maud dit :

    Coucou
    Je n’ai pas vu Apocalypse, étant sevrée de télé depuis un sacré bail, mais j’en ai lu plusieurs critiques qui le pilonnent sans pitié, dont par exemple celui-ci : « Apocalypse » ou l’histoire malmenée. Donner à voir, mais pas à réfléchir et d’autres dont je ne me rappelle plus.

    En gros, le documentaire est accusé d’un grave « apolitisme » (qui du coup sert malgré soi une certaine vision politique et pas la plus glorieuse qui soit) et d’approximations tout aussi graves sur plusieurs points clés de l’histoire de cette période.

    Toi qui l’as vu, qu’en penses-tu ?

  5. leirn dit :

    alors, j’ai lu l’article du Diplo, très intéressant et voilà ce que j’en dis.
    Bon, d’abord, je ne suis pas particulièrement compétente en 2e guerre mondiale.

    L’article reproche principalement 3 points :
    1. des approximations ou des erreurs de détails, mais répétées dans l’histoire. Par exemple, Thomas Mann ne savourait pas son prix Nobel à Berlin avec insouciance puisqu’il était à Munich en train de faire un discours où il mettait en garde contre le nazisme. Il y a de nombreux « raccourcis » de ce genre, soit pour simplifier, soit pour faire une « jolie image » (comme Marlène Dietrich qui n’étaient pas dans les cabarets à Berlin non plus, puisqu’elle était à Hollywood depuis 2 ou 3 ans).
    Ce n’est pas très respectueux du spectateur, pas gravissime, mais pas sérieux.

    2. la guerre est résumée à une longue suite de combat (auto-moto-bato-tank-sous-marin). Or, la guerre, c’est de la politique, de la négociation et des gros sous. La dimension « gros sous » est totalement passé sous silence.
    C’est assez vrai, mais on va dire que c’est un documentaire plus épique que politique. Il contente les fans des grandes batailles sans pour autant glorifier la guerre ou oublier totalement les à-côté. C’est vrai, on parle peu d’argent, mais je ne pense pas que le message qui transparaît, c’est que la guerre, c’est juste du tank.

    3. une thèse un peu simpliste qui est : comment les « gentilles » démocraties se sont alliées contre les « méchants » totalitarismes. C’est là où à mon avis, le documentaire est le plus attaquable. Si le documentaire signale le viol des femmes allemandes par les russes, il aurait dû signaler le viol des femmes normandes par des soldats américains qui ont considéré que la Normandie leur devait bien ça.
    S’ils montrent la folie furieuse des militaires japonais, ils auraient du montrer l’acharnement criminel à envoyer 2 bombes atomiques sur un Japon exsangue. Mais là où je suis déçue, c’est que l’article du Diplo ne cite pas les 2 exemples que je viens de vous donner. Et je pense qu’il y en aurait bien d’autres qu’un érudit de la 2e guerre doit connaître.
    Il préfère épingler un acharnement contre Staline… plutôt que de citer en quoi les démocraties ne sont pas si parfaites…

    Ce qui fait qu’à l’arrivée, la critique du Diplo est éclairante : en effet ce documentaire est coupable d’imprécisions inadmissibles, aux vues de ses prétentions historiques et pédagogiques. Oui, il fait la part belle aux démocraties, en sombrant dans un angélisme un tantinet aveuglant.

    Je ne pense pas que « Apocalypse » devienne un mauvais reportage pour autant, peut être trop versé dans la « happy end », disons, et le manichéisme. Mais tout de même « édifiant » et instructif. Oui, Apocalyspe donne à voir et c’est déjà pas mal de voir.

    Quant au Diplo, ben, je dirais qu’il n’est pas exempt de parti pris dans son article.

Les commentaires sont fermés.