Kro séries

j0 On va commencer par une autre image bête. Même au Japon, qui sont pourtant des professionnels des toilettes, j’avais jamais vu ça. Et je ne comprends pas bien le principe. Sachant que le réservoir étant vide, je n’ai pas pu humidifier pour tester. Depuis qu’on a Netflix, on regarde des séries. Breaking bad de Vince Gilligan avec Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn Better call Saul de Vince Gilligan, Peter Gould avec Bob Odenkirk, Jonathan Banks, Rhea Seehorn Ca4 Breaking bad de Vince Gilligan avec Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn Walter White, 50 ans, est professeur de chimie dans un lycée à Albuquerque au du Nouveau-Mexique. Pour subvenir aux besoins de Skyler, sa femme enceinte, et de Walt Junior, son fils handicapé, il est obligé de travailler doublement. Son quotidien déjà morose devient carrément noir lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’un incurable cancer des poumons. Les médecins ne lui donnent pas plus de deux ans à vivre. Pour réunir rapidement beaucoup d’argent afin de mettre sa famille à l’abri, Walter ne voit plus qu’une solution : mettre ses connaissances en chimie à profit pour fabriquer et vendre du crystal meth, une drogue de synthèse qui rapporte beaucoup. Il propose à Jesse, un de ses anciens élèves devenu un petit dealer de seconde zone, de faire équipe avec lui. Breaking bad comporte 5 saisons. Cette série a reçu un grand nombre de prix et autres distinctions et comme aux Etats-Unis, on ne manque pas de superlatif, elle fait partie des meilleures séries de tous les temps. Captu Je vous dirais qu’honnêtement, j’ai eu du mal à accrocher. Je n’aime aucun personnage de cette série (si ce n’est Jesse, finalement). Et c’est dur quand dans une série, on n’aime pas les personnages. Cela mise à part, c’est une série très intéressante. Tout d’abord, parce qu’elle ne se passe pas dans les endroits habituels des séries, mais à Albuquerque. Elle nous montre des vues sidérantes du désert du Nouveau Mexique. (Et d’ailleurs, elle aime bien les plans bizarres, surtout ceux où de l’eau coule sur la caméra). C’est aussi une série où les personnages évoluent considérablement. L’aventure qu’ils vivent les change tous considérablement. Entre la saison 1 et la 5, ce ne sont plus les mêmes personnes, mais leur changement est lent, logique, toujours cohérent.  Lent, c’est aussi un peu mon problème avec la première saison. Les personnages sont particulièrement peu attachants, minables, sans envergure… J’ai failli laisser tomber. Mais faut juste leur laisser le temps. Cap Enfin, c’est une série avec d’authentiques moments loufoques ou incongrus…  Walter White se retrouvant en slip kangourou au milieu du désert. Jesse et ses deux potes drogués qui se demande si c’est mieux de buter des zombies ou des nazis dans un jeu vidéo.  (la conclusion étant : plutôt des Nazis, parce qu’ils sont Américains. Mais des zombies nazis, c’est le top). Finalement, c’est indiscutablement une bonne série, qui sait aussi soigner ses « méchants », du mexicain psychopathe au tueur froid. C’est un style de série très originale en tout cas, avec des idées et des scènes marquantes. Captur2 Better call Saul de Vince Gilligan, Peter Gould avec Bob Odenkirk, Jonathan Banks, Rhea Seehorn Better call Saul est un spin off de Breaking bad, c’est à dire une série dérivée, autour de l’avocat véreux de Walter White.  Six ans avant de croiser le chemin de Walter White, Saul Goodman, de son vrai nom Jimmy McGill, est un avocat qui peine à joindre les deux bouts, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Il souhaite désespérément obtenir la reconnaissance de ses pairs, et en particulier de son frère, grand avocat lui même. Il faut dire qu’avant de décrocher un diplôme d’avocat par correspondance, il faisait plutôt dans la petite escroquerie. Mais il a juré à son frère que c’était fini. Son frère n’est plus vraiment le brillant avocat qu’il était. Un jour il a craqué et imagine qu’il est allergique à l’électricité. Il vit enfermé chez lui, ne peut plus travailler et Saul le ravitaille, mais doit laisser son téléphone portable dehors. 578434 On retrouve des éléments qui ont fait le succès de Breaking bad : des personnages border line, des héros minables qui vont se développer… On retrouve aussi avec plaisir certains des personnages de Breaking bad. Better call Saul est plutôt agréable à regarder, un peu lent à se placer.

Ce contenu a été publié dans Films. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Kro séries

  1. Mh dit :

    Au Nouveau-Mexique, Breaking Bad a eu aussi un énorme succès. Car c’est vraiment comme dans la série. Un voyage en bus à travers Albuquerque et on voit quasiment tous les personnages défiler! Impossible de voir un car-wash sans arrière pensée et tout l’aéroport qui pouffe quand une annonce appelle Walter white à la porte 16…
    Mais qu’est ce que le désert est beau!

  2. leirn dit :

    Et le poulet grillé à la mexicaine a fait un bond en popularité ?

Les commentaires sont fermés.