Le jour R

La pression monteTrois fois en moins de vingt-quatre heures, on m’a prévenue : le 1er mai sera chaud, très chaud, explosif cette année à Berlin. D’abord hier soir dans le train à grande vitesse, une dame âgée me raconte, entre ses problèmes de phlébite et son prochain voyage organisé en Chine, que le 1er mai vraiment, c’est très violent à Berlin, terrible terrible, oh là là. Je ne prends pas vraiment note. Une heure plus tard le voisin français chez qui je récupère les clés m’explique que le quartier est vraiment sympa, cool… bon, un peu chaud le 1er mai hein, tu feras gaffe… Et enfin un ami Allemand me révèle aujourd’hui le fond de l’affaire : “parfois, ça se limite à quelques frottements mais cette année, il y aura de la vengeance suite au délogement du squat historique de Liebig 14, la colère contre la droite berlinoise arrivée au pouvoir avec le concours des socialos locaux, et le ras-le-bol généralisé de Merkozy : cocktail explosif !

Barrières (anti-émeutes ?), Berlin, 30 avril 2012Barrières (anti-émeutes ?), Berlin, 30 avril 2012En effet, il y a quelques jours j’avais vu passer sur le net un appel à un « 1er mai révolutionnaire », illustré par une cocotte en ébullition. En effet, la vidéo qui l’accompagne détaillait bien le topo. En effet, la radio passe en boucle des reportages sur cette « nuit anticapitaliste », annonce un déploiement de 7000 policiers et le début des troubles dès la soirée du 30 avril. En effet j’ai vu apparaître entre hier et aujourd’hui des tas de barrières (anti-émeute ?) dans ma rue et les rues avoisinantes. Et en effet, le point de ralliement indiqué sur l’affiche et dans la vidéo est à environ 900 mètres de chez moi 🙂

This entry was posted in immer wi(e)der and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Le jour R

  1. Transfo says:

    Sur une pancarte dans la vidéo :

    “Ce n’est pas une crise financière, c’est la lutte des classes.”

  2. Oursino says:

    Ben dis donc ça rigole pas! Quel suspens!!!

Leave a Reply