Vacances en Crète – l’hôtel

Nous avons passé une semaine en Crète. Une bonne partie de notre temps a été consacrée à ne rien faire à l’hôtel. Plutôt que de vous faire un planning par jour, je vais faire des Kro par thème. Sur cette première page : l’hôtel.

La Crète est une grande île grecque au sud de toutes les autres, qui ressemble à une banane de 250 km de long.

Nous étions dans la partie ouest de l’île et nous y sommes restés.

Nous étions logé à Réthymnon, sur la côte au nord, dans un hôtel appelé avec beaucoup d’imagination « Rethymno Palace », au ras de la plage, et muni d’une piscine extérieure et d’une piscine intérieure.

La Crète est une destination peu chère et qui pratique les formules « All inclusive », c’est-à-dire que tout est compris, 3 repas, goûter, apéro, le tout à volonté, à choisir dans une carte certes limitée, mais correctement fournie. Globalement, ça détend.

En particulier, l’ouzo (sorte de pastis) était à volonté, ainsi que le raki (la version eau de vie), le vin et la bière. Nous craignions de voir des gens perpétuellement saouls accrochés au bar, mais pas du tout.

C’était avant tout un hôtel familial et la principale nuisance, c’était les gamins insupportables et incontrôlés des autres parents.
En nuisance secondaire, on avait aussi la sono de l’équipe d’animation qui n’hésitait pas à passer Michel Sardou « Je n’aurais jamais cru que ma mère ait pu faiiiiiiireuh l’amûûûûr » ou Nicole Croisille « Il était gai comme un italien quant il saiiiiiiit qu’il auraaaa de l’amour et du vinnnnn ». Moi, je dis : l’ipod, y’a que ça de vrai.

Bref, cela mise à part, le service de l’hôtel était très gentil et attentionné et nous avons pu manger différentes spécialités crétoises, donc des petits sablés ronds à la cannelle ou encore des gâteaux secs pour le thé, la vérité, les mêmes que ceux que faisait ma grand-mère.

Ce contenu a été publié dans Tourisme, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Vacances en Crète – l’hôtel

  1. Mh dit :

    Le petits gâteaux secs, j’ai retrouvé la recette !

  2. Jessica dit :

    Ouais, ben moi, les hôtels familaux, je veux plus! Quand je suis allée en Italie c’était un hôtel familial et je le savais pas, je me souviens de ce couple qui avait un bébé qui arrêtait pas de brailler du matin au soir, c’était insupportable! Même sa mère n’arrivait pas à le calmer, et des fois pendant les repas elle était obligée de quitter la salle parce que son bébé pleurait trop. Et le pire, c’est que ces gens étaient au même étage que nous, donc on entendait ce moutard chialer du matin au soir, on devenait dingues!
    Oui je sais, c’est égoïste ce que je dis, mais ça me servira de leçon : quand on part en vacances, faut bien faire gaffe à ce que la destination ni l’hôtel ne soient pas familaux, parce que les gens qui ont envie de se reposer et faire la fête, ben dans des conditions pareilles, c’est pas possible. Avec tous ces sales jeunes qui grouillent partout, rrrrr…..

Les commentaires sont fermés.