Kro Film

brr-2012-02-15-22-28.jpgUne floppée de film avant une Kro plus vacancière. Et une petite photo pour se réchauffer.

The descendants d’Alexander Payne avec George Clooney

La Taupe de Tomas Alfredson, avec Gary Oldman, Colin Firth et John Hurt

La Vérité si je mens 3 de Thomas Gilou avec Richard Anconina, José Garcia, Vincent Elbaz, Bruno Solo, Léa Druker

 

 

19961614.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120106_115437-2012-02-15-22-28.jpgThe descendants d’Alexander Payne avec George Clooney

Hawaï, pays de rêve, soleil, plages et chemises à fleurs. Matt est avocat d’affaire, il gère pour tous ses cousins un héritage familiale qui descend de Kameamea, Sa famille possède un grand terrain vierge sur une des îles, qu’il va être question de vendre à un promoteur.

Seulement voilà, comme le dira Matt (Clooney), la vie à Hawaï n’est pas la vie au paradis : les familles sont aussi névrosées qu’ailleurs, les accidents aussi mortels. Sa femme a eu un accident de hors-bord et les médecins viennent de lui annoncer qu’elle ne se réveillera pas.
Matt a toujours beaucoup travaillé. Il a deux filles qu’il connaît à peine, sa femme, il s’en est beaucoup éloigné. La petite se comporte comme une peste, décidée à faire le pire de la pré-adolescence. La grande est fâchée à mort avec sa mère mourante. En rage, elle apprend à son père que sa mère avait un amant et qu’elle comptait divorcer.

the-descendants-movie-image-600x396-2012-02-15-22-28.jpg

L’essentiel de l’histoire va se dérouler entre le moment où Matt apprend que sa femme va mourir et celui où on va débrancher les instruments. Il va découvrir qui était sa femme et qui sont ses filles.

Ce film permet de voir Hawaï sous un autre angle, avec l’idée qu’on peut y vivre des vies normales, n’incluant pas le surf. Clooney a un rôle subtil, un peu paumé dans ses nouvelles tâches de père de famille, un peu coupable de n’avoir rien compris à la vie de sa femme.
C’est un bon film, à l’histoire original, agréable à suivre, dégageant une certaine nostalgie et une certaine douceur.

la-taupe-tinker-tailor-soldier-spy-veritable-affiche-de-cinema-format-40x60-de-tomas-alfredson-avec-gary-oldman-colin-firth-tom-hardy-john-hurt-toby-jones-mark-strong-annee-2012-900903818_ML-2012-02-15-22-28.jpgLa Taupe de Tomas Alfredson, avec Gary Oldman, Colin Firth et John Hurt

Nous sommes en pleine guerre froide. Un agent est assassiné en Hongrie. Control, qui est à la tête du MI6 est mis à la retraite et meurt à l’hôpital Smiley, son bras droit, est également mis à la retraite. Pourtant, Smiley est ré-engagé en secret pour trouver la taupe qui est au sommet du MI6.

19841005.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111102_122051-2012-02-15-22-28.jpg

Les livres de John Le Carré sont aux antipodes de James Bond. Mais là, je dois dire qu’on est tellement aux antipodes, qu’un petit peu d’action aurait fait du bien. C’est lent, très très lent… Trop lent. Il faut dire que la salle de ciné était glaciale et que ça n’aidait pas à apprécier.
Honnêtement, Gary Oldman joue extrêmement bien, sobrement, évidement, vu le ton du film, tout en retenu et demi expression…
La réalisation est également très soignée et bien sûr, le scénario est complexe et réfléchi. La reconstitution historique, décor et costume rappelle bien les années 70. C’est un très bon film d’espion… Mais tellement lent que nous devons le reconnaître, on s’est ennuyé Lotin et moi.

1327399627636-2012-02-15-22-28.jpgLa Vérité si je mens 3 de Thomas Gilou avec Richard Anconina, José Garcia, Vincent Elbaz, Bruno Solo, Léa Druker

On reprend les mêmes et on recommence. Sauf que le sentier n’est plus ce qu’il était : les chinois ont repris le marché. Eddy tient le coup malgré tout, mais il se fait piéger et à les douanes sur le dos.

Bon, évidement, il n’y a pas beaucoup d’imagination dans ce film. C’est le même type de scénar que les précédents, et le même genre de blague. Evidement, je reconnais aussi que, quand je vois les parents de José Garcia, ça me rappelle mes grands-parents.

Cela reste une histoire distrayante, un moment rigolo. On retrouve Enrico Macias qui, décidément s’amuse au cinéma sur ses vieux jours et s’en sort plutôt bien.

 

Pour finir, un très joli lien… un artiste qui sculpte des paysages dans des piles de livres…

Incredible Landscapes Carved Into Books
http://twistedsifter.com/2012/01/landscapes-carved-into-books-guy-laramee/

Ce contenu a été publié dans Films. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Kro Film

  1. NP dit :

    Génial les sculptures !

  2. valentine dit :

    J’ai adoré The descendants. Je ne saurais pas dire pourquoi exactement mais ce film est extra-ordinaire. Je suis toujours fascinée par les réalisateurs qui arrivent à rendre intéressante une histoire banale. Et là c’est encore plus.

Les commentaires sont fermés.