Kro Québec : j’ai pas raconté la fin

Q1-2015-09-6-20-261.png

Entrefer sur le St Laurent

Après les vacances, j’ai embrayé direct sur le congrès, et je n’ai plus eu le temps de faire des Kro.

Par exemple, je n’ai pas pris le temps de dire que cette fois-ci, j’ai apprécié Montréal. La première fois, ça m’avait moyennement plus, même si j’étais allée au mythique bar des Foufounes électriques. ugg femme En été, la place des Festivals est toujours animée et on peut entendre de la musique gratuitement tous les soirs.

Les Montréalais sont des gens paisibles. timberland femme La ville est tranquille, tout en étant une très grande ville. Et la ville souterraine est climatisée à 20°. basket timberland Ce qui n’était pas du luxe.

Il me reste à voir ce que ça donne en hiver. bottes timberland pas cher Je me verrai bien comme prof invitée à l’Université du Québec à Montréal.

Q2-2015-09-6-20-261.png

Montréal, c’est un peu la concentration du shopping au centre ville. Entre la surface et la ville souterraine, des kilomètres de rues et galeries commerçantes. Avec un dollar canadien plutôt bas, c’est le moment de se lâcher chez Levi’s et chez Victoria Secret.

Une mention spéciale d’ailleurs pour Victoria Secret.

Tout d’abord, leurs soutien-gorges sont réellement top. magasin uggs pas cher en ligne A des prix normaux (plus qu’Etam, mais moins que Darjeeling). ugg australia Avec un service de qualité. ugg classic Basse Des vendeuses qui conseillent pour de vrai, sans avoir besoin de papouiller sans arrêt, avec des boutons d’appel en cabine (et pas une vendeuse qui débarque à l’improviste pour te patouiller, en te demandant si elle peut se permettre, alors qu’elle est déjà là.

Leirnette a une théorie sur l’Amérique du Nord : c’est la version jurassique de l’Europe.

Tout est plus gros : le jus d’orange Tropicana n’existe qu’en 2 litres, les camions sont énormes,

Q4-2015-09-6-20-261.png

Les tartines du brunch sont épaisses comme 2 ou 3 tranches.

Q3-2015-09-6-20-261.png

Et une dose de poutine te nourrit pour tout l’hiver. Le fromage crisse sous la dent à la manière du polystyrène. C’est quand même désagréable.

Ce contenu a été publié dans Culinaire, Tourisme, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Kro Québec : j’ai pas raconté la fin

  1. Elihah dit :

    Un dépanneur pif… Merci pour le fou rire.

  2. Mh dit :

    J’ai le même sentiment que Leirnette mais je l’exprime en symétrie : l’Europe, c’est les Usa qui ont rétréci (et je te dis pas le concentré qu’est le Luxembourg….!)

  3. Isa dit :

    Ah oui, le Luxembourg, ça fait maquette !

Les commentaires sont fermés.