Kro des lieux remarquables


Eh bien oui, pas de Kro depuis une éternité, flemme, travail et déplacements. Pas mal d’activités de 8 mars plutôt sympas par ailleurs. Des voyages à Paris, des interventions intersyndicales (super comme public, j’aime vraiment beaucoup), formations éducation nationale ou populaire, conférences pour le centre Hubertine Auclerc (parce qu’Hubertine est une geek…), etc.

Ca permet de visiter des lieux étonnants et inattendus.

Donc une petite Kro de mes lieux de balade autour du 8 mars.

Je ne m’en cache pas, j’aime visiter les universités quand je me déplace. Parfois, on m’invite même aimablement à le faire dans une cadre d’une soutenance de thèse. Voici un des bâtiments de l’Institut Mine Telecom, à côté de la Butte aux cailles dans le XIIIe. Il est destiné à être détruit, tant mieux, mais ça peut encore prendre du temps.

“L’homme au cours des âges utilise les forces élémentaire pour les transmissions” peut-on lire au fronton.

L’intérieur du bâtiments est monté n’importe comment, des entresols au niveau de sorties, des bâtiments qui se rejoignent et tombent pas en face… la façade tombe en ruine… à l’exception de ce haut relief pompier.

Vendredi dernier, il y avait Maths en jean qui organisait une journée : “MATh.en.JEANS est d’abord une méthode qui, depuis 1989, vise à faire vivre les mathématiques par les jeunes, selon les principes de la recherche mathématique. Elle permet aux jeunes de rencontrer des chercheurs et de pratiquer en milieu scolaire une authentique démarche scientifique, avec ses dimensions aussi bien théoriques qu’appliquées et si possible en prise avec des thèmes de recherche actuels.” C’était Femmes & maths qui faisait l’accueil et c’était bien.

Ensuite, je suis allée manger dans une brasserie plutôt auvergnate : Au Tramway, avenue Daumesnil. Je précise pour les amis qui habitent juste à côté.

Le chat, là, c’est Bobby. Il garde la brasserie.

Les plats sont ultra-copieux. J’ai commandé une salade, j’ai calé à la moitié. C’était bon et à en croire les amis qui m’avaient emmenés, c’est grâce au chat.

Quelques jours avant, j’étais à Neuchâtel au soleil couchant. C’est vraiment une jolie ville.

Pour le 8 mars, le cycle “Hubertine est une geek” m’a invité dans un endroit invraisemblable boulevard Haussmann. Le thème était très intéressant et me permet de renouer avec mes anciennes amours : l’intelligence artificielle est-elle sexiste ?

Ca a donné plein d’articles, dont celui-ci, plutôt intéressant.

La présentation avait lieu dans un endroit invraisemblable. Malheureusement, j’étais trop fatiguée pour faire des photos après coup. Mais pour vous donnez une idée : un bâtiment haussmannien typique et derrière le portail, un hall immense, une verrière, des palmiers.

 

Remontons encore le temps… Le 7 mars, j’étais à l’ENA. Encore un bâtiment parisien incroyable.

L’ENA à Paris (c’est à dire la partie de l’ENA qui gère la formation continue) occupe les locaux de l’Ecole nationale de la France d’outre-mer, ce qui explique cet aspect exotique… on se croirait en Andalousie.

Tout cela m’amène à faire des voyages en train, évidemment. En 1ère, quand on va ou quand on part de Genève, on a une “collation” dont il faut saluer l’originalité. Cette chose violette est de la pomme de terre râpée et c’est très bon.

Le matin, on a un petit déjeuner avec mini gaufre au sirop d’érable. Pas mal non plus.

 

Autre lieu remarquable dans le XVe arrondissement : la Maison mère des petites soeurs de l’Assomption. Le Bureau international catholique de l’enfance y tient ses sessions de formation, dans le cadre du programme Enfance sans barreaux.

On pousse une porte cochère dans une rue secondaire qui n’a l’air de rien… et on arrive ici (je sais, il ne faisait pas très beau).

Vu d’avion, ça donne ceci : une chapelle, un home de personnes âgées, un parc immense, une sorte d’auberge de jeunesse catholique, des salles de réunion.

Dernier lieu… invraisemblable cette fois : Les grands voisins. Sur l’ancien site de l’hôpital Saint Vincent de Paul, désaffecté mais pas encore détruit, à 2 pas de Denfer Rochereau, existe un lieu qui se définit comme : un espace multiple dont l’ambition centrale est le bien commun.

“Loger des personnes démunies, accueillir des associations et entreprises solidaires, favoriser la présence d’artisans et de créateurs, partager des outils et des espaces de travail, créer un parc public d’un genre nouveau, avec des activités pédagogiques, culturelles et sportives, ouvertes aux résidents, comme aux riverains et aux touristes.”

C’est immense et c’est une juxtaposition d’initiatives avec au milieu un foyer de réfugiés. A l’intérieur, est installée l’association des Petits débrouillards : un réseau d’éducation populaire par et pour la science. Evidemment, ce qu’ils font à toute ma sympathie. Ils sont installés dans l’ancienne pharmacie de l’hôpital.

This entry was posted in Evénements - expositions, Tourisme and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to Kro des lieux remarquables

  1. NP says:

    A propos d’IA, j’ai bien aimé la chronique sur le genre de la voix des assistants (je suis assez fan des chroniques de Xavier Delaporte en général) :
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-vie-numerique/pourquoi-faudrait-il-que-les-machines-aient-des-voix-dhomme-ou-de-femme

Comments are closed.