Intrépide New York

C’était inattendu, je le reconnais… mais nous sommes allées visiter un musée militaire. Sur l’Hudson, côté New Jersey, un porte-avion (L’Intrepid) sert de cadre pour exposer des engins qui volent dans le ciel ou l’espace. On visite également le porte-avion lui-même (qui a servi pendant la guerre du Viêt-nam).

A ses pieds, il est aussi possible de visiter un sous-marin. Disons, si vous n’êtes pas claustrophobe, allez-y, c’est cool. C’était déjà compliqué pour moi dans l’Intrepid, le sous-marin était hors de question…

Je sais ce que vous allez dire : visitez des bâtiments de guerre, c’est un passe-temps curieux. Face au musée, on pouvait d’ailleurs voir ceci.

En même temps, ce n’est pas tous les jours qu’on peut monter sur un bateau pareil, et oui, Size does matter. A ranger avec ma passion pour les engins de chantier.

Un certain nombre d’avions de chasse de différents pays sont exposés sur le pont. Ils ont l’air tout petits… ce qui en dit long sur la taille du porte-avion.

Pour autant il faut faire compact : les ailes des avions se replient, les pâles des hélicoptères se referment en éventail.

Et voici l’Enterprise, une navette spatiale mise à la retraite après quelques aller-retour. La salle retrace quelques épisodes de la conquête spatiale avec différents engins.

Le panneau indiquant « From Soyuz to Enterprise » manque peut-être un peu de fair-play… disons, on sent un chouia d’esprit revanchard après le flip que le bip-bip de Soyuz a provoqué aux américains. Je reconnais aisément que Soyuz n’a pas l’air confortable, comparé à l’Enterprise et fait même un peu primitif.

Et d’ailleurs, rien qu’à m’imaginer à l’intérieur de ces trucs, j’ai besoin d’air. Néanmoins, Gemini (plus récent que Soyuz) et qui avait été conçu sur la taille d’un astronaute plus petit que la moyenne et n’a pas un confort très différent, même s’il fait moins rustique. Ne vous laisser pas abuser par le grand-angle : les dossiers arrivent à peine aux épaules et on ne peut pas étendre les jambes (même moi, avec 1,55m)

Tout cela est à l’intérieur du porte-avion (je disais que c’était grand) et on peut finir sa visite par Fo’c’s’le, la salle des ancres avec des chaines de 50 tonnes.

Si vous aimez le confinement, n’hésitez pas à passer voir le sous-marin…

Bon, allez, c’est pas tout ça, rien qu’en faisant cette Kro, je me dis que j’ai besoin d’aller me balader…

 

Ce contenu a été publié dans Tourisme, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *