4 Responses to Ceci est une librairie

  1. Oursino says:

    Merci de nous informer de la mésaventure immobilière berlinoise.
    Sympa la vidéo sur les liens des grosses sociétés avec le Reich.

  2. Transfo says:

    Oui très éclairante cette vidéo…

    A ce propos, après le massacre de l’allumé norvégien, on se pose beaucoup la question de savoir à quelle vitesse l’extrême-droite se renforce en Europe. Mais à mon avis la question la plus cruciale c’est surtout à quelle vitesse et dans quelles proportions l’oligarchie capitaliste est en train de refaire le coup de “Plutôt Hitler que le front populaire”

    Car la sphère fascistoïde – qui se prétend anti-système mais qui est le larbin principal et le dernier recours de la bourgeoisie – ne pourra jamais prendre le pouvoir toute seule, exactement comme ailleurs dans le monde les groupuscules terroristes “islamistes” n’auraient jamais pu prendre pied sans recevoir le soutien financier massif du bloc de l’Ouest selon la même logique : “plutôt les taliban que l’Union Soviétique en Afghanistan”. Ce n’est pas un hasard si on entend déjà certains milieux “d’affaires” expliquer qu’on ne peut plus se payer le luxe de la démocratie par rapport la Chine qui elle, fait tourner son capitalisme de manière tellement plus efficace

    Pourquoi ? Parce que «le politique est l’ennemi du terrorisme, comme il est l’ennemi du marché.»

    En tout cas si les gens continuent à “s’indigner”, à envahir les places et à réclamer des audits citoyens sur la dette, etc. il me semble clair qu’illes ne vont pas en rester et qu’illes seront de plus en plus à se convaincre que décidément, la démocratie, ça suffit !

    Et donc, la question me semble essentiellement de savoir comment être capables de repérer et de stopper l’aide concrète (financière, médiatique…) que la bourgeoisie apporte aux terroristes de tous poils (barbus, blonds ou autres).

    Quoi qu’il en soit, voici une des phrases les plus justes que j’ai entendues à la suite de ce massacre :

    Les fachos […] dénoncent “la haine” des marxistes et des anarchistes qui parlent un langage de lutte et de résistance, tandis qu’eux font miroiter un ordre prétendument paisible et éternel. Le silence du cimetière.

  3. Pingback: Cours | Transfo

  4. Transfo says:

    Et le “Parti des Locataires” commence à en avoir clairement marre que la gauche ne fasse pas son boulot apparemment.

Leave a Reply