Kro des rugbymen

Etant donné le succès rencontré dans les commentaires à ma Kro foot,j’ai décidé de retarder un petit peu ma prochaine Kro Butler pour vous faire une Kro : calendrier des rugbymen, feuilleté en ligne le même soir que le foot.

Oué, c’était une grande soirée.

D’ailleurs, rdd, prochain match du PSG, tu m’invites, on se commande des sushis (si c’est Montluçon contre Bar-le-duc, je viens aussi).

Sauf si vous vivez sous l’eau, vous avez du remarquer que depuis quelques années sort le calendrier des rugbymen, 12 pages de muscles huilés en positions lascives.

41eqf-kx8ll_aa240_.jpg
D’année en année, les images sont devenues de plus en plus suggestives. Les appels du pied à l’imagerie gay étaient diffus au début… ça fait quelques éditions qu’on n’a plus le moindre doute, grâce à des positions couchées, fesses redressées, par exemple. L’an dernier, on était monté d’un cran avec des scènes de groupe, sous la douche, avec de la mousse…

Tous les ans, ce calendrier me plonge dans la même perplexité. Malgré les signaux complètement clairs lancé par le calendrier, jamais un instant un doute plane sur l’orientation sexuelle des rugbymen, comme s’ils étaient tellement « virils » qu’ils étaient immédiatement innocentés de toutes tentations homos.

Ça me rappelle un livre qui parlait des marins américains dans les années 50 qui se faisaient photographier pour des magazines homos. Tous ces jeunes hommes revendiquaient bien sûr leur hétérosexualité et semblaient amusés d’exciter les pédés (contre rémunération, cela s’entend). La démarche me semble très proche des Dieux du stade.

Ce qui me surprend aussi beaucoup, c’est que je ne trouve pas dans la presse en ligne (y compris la presse gay) d’interviews de ces rugbymen où on leur demande ce qu’ils pensent de ces messages que le calendrier envoie. Parce qu’on a beau dire haut et fort que le Calendrier plait beaucoup à la clientèle féminine, faut pas déconner, je suis convaincue que les ventes sont bien partagées.

Evidement, ces images ne montrent aucune trace d’excitation de la part des sujets : pas la plus petite érection, même si on voit des sexes. Bien sûr, si l’un de ces rugbymen se mettaient à bander, là, on serait dans la pornographie et donc dans la manifestation de l’homosexualité. Par sécurité, ils sont également tous atteints de paralysie faciale, probablement pour les faire paraître « dépassionné », comme des statues, comme des œuvres d’art avant d’être des personnes (argument qu’on entend chez les femmes qui veulent se dédouaner d’acheter un calendrier de cul).

Sans cette marque d’excitation, on peut visiblement aller à peu près aussi loin qu’on veut, par exemple, montrer un homme enchaîné en couverture et tout le monde se met à penser que les femmes vont trouver ces images excitantes…

Difficile à dire. En fait, je ne suis pas très bien placée pour répondre… J Disons que je constate surtout que quand on veut faire un calendrier érotique pour femme, on récupère des représentations faites d’abord pour les hommes. N’y a-t-il finalement qu’une seule représentation d’un érotisme pour femme dans les circuits de distribution généraux ?

Ou est-ce qu’il n’y a une seule représentation de l’érotisme qui fonctionne sur les individus, hommes comme femmes ? (franchement, j’ai des doutes).

Une dernière remarque sur la livraison 2008 : après le clin d’œil sado-maso light de la couverture (j’ai du mal à dire light, avec les chaînes de 50kg pièce), on a des clichés que je trouve sur la frontière du malsain.

D’un côté, nous avons Christophe Dominici. Il est célèbre, il pose tout seul sur sa photo. C’est probablement la photo la plus érotique de mon point de vue, la plus sensuelle, on va dire, la moins « gay » aussi.

cd5e_1.JPG

Et puis, il y a aussi les photos de « groupes », genre celle-ci.

d75ec27a02a04edb799c5110l.jpg

Ça ressemble typiquement à une scène de bizuthage : un homme nu et plutôt jeune seul face à un groupe d’hommes nus mais de dos aussi qui semblent l’examiner. Remarque similaire pour la photo où on voit deux jeunes hommes en train de lutter avec un troisième, dans une pose très stylisée, qui les filme.

Il m’a semblé que quand on était un petit jeune au XV de France, on se retrouve dans des mises en scène qui donnent à penser qu’ils ont moins de choix que M. Dominici sur leur façon d’apparaître dans le calendrier.

Une dernière considération sur les poils maintenant… en fait tout notre intérêt pour les rugbymen est parti de là lors de cette fameuse soirée foot, quand j’ai soudain constaté que les joueurs s’épilaient les mollets… Je me suis demandé alors ce que faisait les rugbymen… En 2008, pas de poils, le rugbyman n’est pas seulement huilé, il est aussi épilé (et malgré tout, ça fait toujours pas pédé… c’est fort quand même, l’auto persuasion).

Et M. Dominici ? Il est vraiment très poilu en 2007. Voyez plutôt :

cba0_1.JPG

En 2008, il est partiellement rasé, (retournez voir plus haut, si vous ne me croyez pas) pas complètement, disons il se présente à poils court, mais poilu quand même… Pas de doute, quand on est célèbre, on a droit à des largesses, comme le poil.

En 2008, on suggère le sado-maso et la soumission chez les petits jeunes. Je me demande ce qu’on suggèrera en 2009… En tout cas, demandez-moi, j’ai des idées rigolotes.

Ce contenu a été publié dans Info, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Kro des rugbymen

  1. mebahel dit :

    Yihou, preums.
    Mais j’ai rien à dire.
    …j’dois pas être assez homo pour apprécier de voir des kilos de barbaque à pwal sans pwal et réciproquement.

  2. véro dit :

    People, people!!!!!! mais bon, une fois sur le terrain contre le reste du monde, il ne reste pas grand chose!!!!!!!!!!

  3. Maud dit :

    La photo de groupe ne me fait pas penser à du bizuthage, peut-être simplement parce que le petit jeune surplombe les autres, je trouve plutôt que ça fait surveillant général qui siffle la fin de la récré.
    Bon on reste dans la métaphore scolaire mais je ne mettrais pas le rôle dominant aux mêmes endroits que toi ;o)

    Une suggestion, puisque tu es dans les kro sport : une kro handball féminin, parce qu’en ce moment y a de quoi dire avec leur campagne de com « pour faire apparaitre ce sport plus sexy », avec les T shirts de cette année « plus cintrés », les filles qui s’excusent en interview de pas être jolies quand elles marquent, et du coup qui montrent dans un calendrier (elles aussi) comme elles sont jolies en vrai, rassurez-vous, l’affiche avec le talon aiguille rouge à côté de la basket, etc. un vrai régal.

    J’ai pas de refs là tout de suite mais tu vas trouver facilement je pense…

    Par contre, j’ai une ref. rugby « pour vous mesdames » (j’espère que c’est un permalien mais pas sûr) :

    Soyez belles et féminines avec Miss Rugby !

  4. Maud dit :

    Pour le cas où ce ne serait pas un permalien, je copie colle, ce serait dommage de perdre ça

    _______________________________________
    30/11/2007
    Gagnez des vêtements de la collection Miss Rugby !

    Le Rugby comme « Mode » d’expression féminine !!!

    Miss Rugby, une nouvelle ligne spécialement conçue pour vous Mesdames !!!

    Soyez belles et féminines au Stade avec Miss Rugby !

    Le Rugby vous manque ? Vous manquez au Rugby, alors cette année, soyez Miss Rugby !

    La collection Miss Rugby vous invite à venir confortables et sexy au stade.

    Tentez de gagner des sacs et des casquettes Miss Rugby (valeur indicative : 20 euros) en répondant à simplement à cette question avant le 21 décembre 2007 :

    Quelle était l’affiche de la finale de la Coupe du Monde de Rugby 2007 ?

    1- Angleterre/Afrique du Sud
    2- France/Nouvelle Zélande
    3- Australie/Angleterre

    Pour jouer, CLIQUEZ ICI !

  5. Anne-Cé dit :

    Mouais… mes collègues de boulot délirent tous les ans sur le calendrier (j’ai failli écrire le catalogue !) des rugbymen. Elles s’échangent leurs commentaires, l’affichent dans leurs bureaux.
    Pour ma part, ils ne me font pas « frissonner les ovaires » comme dirait Renaud. Peut être parce que m’ennuie prodigieusement devant un match de rugby, alors que j’étais une vrai fan de foot petite (un truc de famille, chez nous le foot se regarde de mère en fille, me demandez pas pourquoi. C’est en train de sérieusement me passer.)
    Je partage ton analyse Isa sur l’imagerie très homo. Malgré tout j’ai du mal à croire qu’il n’y a pas d’homo dans le monde du rugby !! Et je pense que pour certains « vrais » fans de rugby de ma connaissance, un sérieux soupçon plane et qui les gêne. Pour eux, les joueurs du 15 français galvaudent l’image qu’ils ont de ce sport !

  6. leirn dit :

    Je suis tout à fait convaincu qu’il y a des homos dans le rugby, ils seraient bien cons d’ailleurs de ne pas fréquenter ces endroits à forte socialisation masculine. Ya une vraie étude sur homosocialisation / homophobie à faire dans le rugby. Si quelqu’un me trouve un financement, je veux bien m’y coller, promis.

  7. Ping : finis africae » Blog Archive » Miss France

  8. maud dit :

    A Grenoble, le rugby est un sport gay friendly

    Par Yann Bertrand (Etudiant) 11H10 25/02/2008

  9. Maud dit :

    Tiens, je viens de rretrouver l’article assez spectaculaire du Midi Olympique dont je t’avais parlé, rapport aux identités sexuelles. On le trouve dans l’édition du MO du 26/11/2007, rubrique Horizons/Portrait (p. 43)

    Il s’agit de l’interview du rugbyman samoan Henry Tuilagi.

    La première partie de l’article insiste très fortement sur la gabarit physique exceptionnel du joueur : « un géant », « un mur porteur », « des bras comme des cuisses, des cuisses comme des tronc de sequoïa », etc.

    Bon, HT fait 125 kg pour 1,85, c’est vrai qu’il y a matière…

    Puis arrive la seconde partie de l’article avec cet intertitre : « Olotuli, le frère devenu femme » :

    « Chez les Tuilagi, on ne transgresse pas les traditions ancestrales samoanes. Ainsi, le troisème fils de la famille, Olotuli, n’a jamais joué au rugby. Et pour cause. ‘C’est un fa’afine’. Depuis des siècles en Polynésie, surtout dans les familles où il y a de nombreux garçons, la tradition veut que certains mâles doivent être élevés, penser et se comporter en femme et vivre une vie de femme. ‘Mon frère met des robes, se maquille, accomplit les tâches ménagères. Chez nous rien de choquant, c’est normal. Olotuli est pourtant le plus costaud de nous tous, le plus fort, le plus grand. Il pourrait jouer sans problème numéro 8 ou deuxième ligne.’ (…) »

    On retrouve cette info ici également :

    [en] Meet the Tuilagis – a brotherhood of Tigers (The Independant, 28 mai 2006)

    Je trouve ça énorme (cas de le dire !) : « Certains mâles doivent être élevés, penser et se comporter en femme et vivre une vie de femme. » Tout est dit ;o)

    Merci à mon ami François, fanatique de rugby et grand lecteur du Midi Olympique devant l’éternel, de m’avoir gardé cette info au chaud ;o)

  10. Maud dit :

    Desolée de flooder ce beau forum.
    Les week-ends longs de Pâques, ça crève, je sais plus faire un hyperlien !

    http://newsimg.bbc.co.uk/media/images/41070000/jpg/_41070819_tuilagi_getty300.jpg

    Bon là si ça marche toujours pas je vous laisse copier coller et si la cheffe du blog veut virer tout ça, pas de souci

Les commentaires sont fermés.