Kro qui tel le phénix

Eh bien, oui, il faut le dire, ça faisait une éternité que je n’avais pas fait de Kro. D’abord parce que j’étais engloutie sous le travail. Ensuite, parce que j’avais des problèmes informatiques dont je n’avais pas le temps de m’occuper, parce que j’étais engloutie. Mais là, j’étais motivée pour y remettre les mains, rapport à une actualité brûlante. Alors, voilà, ce blog revient de loin. Ce sera une Kro courte pour s’échauffer, on reprend doucement… mais on reprend avec une Kro spéciale Lapin Avec Seximsme man contre le seximsme par Isabelle Collet et Phiip Promenade de Tim Avec Seximsme man contre le seximsme par Phiip et moi-même Il y a très longtemps (très très très longtemps), je suivais un web comics, alors que ça existait à peine. Une histoire avec un lapin bleu en chiffon, une ourse verte en peluche et un caillou dans une boite jaune. C’était absurde, c’était cool. Ensuite, Phiip (parce que c’est lui) est ensuite passé à la vraie BD en dessin. Et encore longtemps après, lors d’une journée Parité dans les maths, qui je découvre en train de faire des dessins de lapins pendant ma conférence ??? Ben, Phiip. Là, Phiip a eu une sorte d’épiphanie, comme Bruce Wayne qui est tombé dans le puits aux chauves-souris. L’ancien ingénieur qui jusque là n’avait pas spécialement remarqué que le monde des sciences était sexiste est devenu : seximsme man. Telle est le thème de cette BD 100% autobiographique. (Pour que vous puissiez suivre : le lapin mal rasé, c’est Phiip. La lapine à lunette, c’est moi) De temps en temps, pour justifier ma présence sur la couverture, j’ai écrit des textes sérieux sur le sexisme dans les sciences. Bref, il sort le 10 novembre. Nous, on s’est bien amusé à le faire.

Promenade de Tim Tim est un petit bonhomme à lunettes qui se balade dans un univers plein de couleurs et post apocalyptique. Les paysages sont magnifiques, mais cauchemardesques à la fois.

Il y a un côté « jeux vidéo » par niveau (et par gamme de couleur) et en même temps, ça fonctionne comme un rêve dont on n’arrive pas à se sortir. Une balade sans paroles, à la fois jolie et glauque.

Bref, c’est une curiosité.

Ce contenu a été publié dans Lectures, Livre de classe, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Kro qui tel le phénix

  1. François dit :

    Félicitations pour le bouquin, ça a l’air chouette.

Les commentaires sont fermés.