Rebondissements généalogiques

Il n’y a pas que les connaissances sur la biologie des Dinosaures qui évoluent au fil des années et viennent remettre en cause, voire démolir, des certitudes acquises pendant l’enfance : les relations entre les différentes espèces connaissent parfois de véritables bouleversements.

Prenez les Cératopsiens par exemple, ces Dinosaures à cornes dont le Tricératops est le représentant emblématique.
Je me souviens d’avoir vu passer, il y a sans doute une vingtaine d’années, une théorie selon laquelle Protocératops ne serait pas une véritable espèce, mais simplement la forme juvénile de Tricératops, avant le développement des cornes et de la collerette qui seraient l’apanage des adultes. Cette théorie ne semble pas avoir été retenue.

Et voilà qu’on nous annonce maintenant que Tricératops serait la forme juvénile de Torosaurus, le Vertébré terrestre au plus grand crâne connu à ce jour !

Ce contenu a été publié dans Dur dur, la culture, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Rebondissements généalogiques

  1. Ping : Velociratops | imaginos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *