Quand la Chine s’éveillera

J’étais jusqu’à très récemment persuadé que les hardos suisses de China n’avaient fait qu’un seul album, Sign in the Sky (en 1989), avec un seul morceau un peu connu (In the middle of the night), avant de disparaître.

Je viens de découvrir que, non seulement ils existaient encore et avaient récemment sorti un nouvel album, Light Up the Dark (dont je vous parlerai en principe bientôt), mais qu’il s’agissait de leur cinquième album studio.
Comme quoi, il y a des groupes dont la communication laisse à désirer.
En tous cas, ils ont même un site officiel

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *