La réalité dépasse la science-fiction

Je suis retombé ce ouéquande sur cet article expliquant que les systèmes d’armes américains contiennent de nombreux composants électroniques contrefaits, a priori d’origine chinoise (et on peut raisonnablement extrapoler cette situation à la plupart des armées modernes).
Ça m’a aussitôt rappelé le cycle du Chtorr, de David Gerrold, dans lequel les États-Unis, puissance militaire déclinante mais principal fournisseur d’armes de la planète, ont inséré dans lesdites armes des puces spéciales qui leur permettent de pister ces armes et de les mettre en panne (j’ai la flemme d’éplucher les bouquins pour voir où ça apparait, et les ayant lus il y a plus de dix ans, je ne me souviens même plus de comment ça intervient dans l’intrigue ; mais GURPS War Against the Chtorr, qui est une source plus facile à manipuler, appelle ces puces des trojan chips).
À l’époque, ça m’avait paru un peu facile et un peu gros, et surtout je voyais mal comment l’industrie américaine de l’armement pouvait être hégémonique sur la planète. Mais depuis, ça me parait beaucoup plus crédible, du moins avec la Chine comme source des puces en question, et non les États-Unis. Et une rapide recherche sur le mot-clé trojan chip, qui est désormais employé dans le monde réel, montre qu’il y a effectivement des gens très sérieux que cette situation préoccupe…

Ce contenu a été publié dans On n'arrête pas le progrès, Qu'est ce qu'on va devenir ?, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La réalité dépasse la science-fiction

  1. Marcilly "c'est où" le Chatel dit :

    C’est un vieux poncif non ?
    Je l’avais lu il y a longtemps dans « Langelot chez le Présidentissime » de Lieutenant X 1978 (Vladimir Volkoff), attention c’est de la bibliothèque verte : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=62953

    Dans cette histoire c’était le « clairon » français qui est « trojanné »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *