Marketing onirique

Énorme activité onirique la nuit dernière.
J’en retiendrai ce rêve dans lequel j’assistais à un cours de mercatique (m’demande bien ce que j’y foutais, d’ailleurs) où on nous parlait du phénomène des distributeurs doseurs (semi-)individuels de sauces dans la restauration rapide (comment ? vous n’en avez jamais vu ? ? ? c’est pourtant LE truc incontournable qu’on trouve partout, sans lequel une marque de sauces est irrémédiablement démodée et condamnée économiquement ; ou du moins, ça l’était dans mon rêve). Au bout de trois pressions (donc trois doses de sauce, ketchup ou autre, collée sur votre assiette), ces machins offrent la possibilité de gagner un cadeau-bonus (mais on ne gagne évidemment pas à tous les coups). Et donc, comme c’est la mode incontournable, toutes les marques de sauces en font (je ne citerai pas de noms).
Toutes, sauf une : NématoTemp, une marque de sauce tomate et ketchup comme son nom l’indique (il y a mato dedans), qui nous était citée en exemple dans le cours car elle avait misé sur le fait que des « contrefaçons » apparaitraient inévitablement pour ne pas faire fabriquer ces gadgets à son nom. Et qui avait eu raison, car de « faux » distributeurs ornés de son logo étaient effectivement apparus un peu partout dans les restaurants concernés. En jouant sur sa notoriété préexistante, la boîte avait réussi à faire une économie substantielle par rapport à ses concurrents, en laissant les « pirates » faire sa pub’.
M’demande s’il existe des exemples de ce genre de stratégie payante dans le monde éveillé.
Ceci dit… Indépendamment du fait que je ne fréquente pas les lieux de restauration rapide, moi, personnellement, une marque de sauce avec un tel nom, ça m’évoquerait plutôt des vers parasites qu’autre chose : pas une image très appétissante, donc.

Ce contenu a été publié dans Rêves. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *